Archive pour la catégorie 'Photographe Patrick Kientz'

Aubaine et bedaine

26904560_1956364311280838_8940917440924624843_n 26991640_1956364927947443_5403612896106668602_n

Un crocodile, étalé de tout son long
Sur un bout de plage, s’offre un roupillon.
Gueule ouverte, mâchoires inertes, ce géant,
Le ventre plein, somnole en digérant
Un pantagruélique festin englouti avec tapage,
Arrosé par les eaux de la Mara troublées par la rage
De ce crocodile du Nil, hôte de ses rivages
Où viennent s’abreuver des d’animaux sauvages
Assoiffés par les chasses, la chaleur suffocante
Sous l’étendue d’un ciel de beautés apparentes.
C’est alors que surgit des broussailles,
Une jeune femelle léopard qui de la canaille
N’avait pas encore payé de facture
Des dangers pour le goût de l’aventure.
Méfiante tout de même, flairant de loin
Cette imposante chose en forme de boudin,
Ne bougeant pas d’un moindre iota,
À part un oeil globuleux, un hublot d’apparat,
Qui semblait ne fixer aucun mouvement
De ses approches. « Quel étrange rampant …
Est-il mort ? Est-il vivant ? Empaillé ? »
Tout près de cet ogre menaçant, ensommeillé,
La voilà qui s’accroupit pour mieux flairer
Cette amicale bête difficile à blairer …
Voyant que cette étrange créature sans réaction
N’avait, à son encontre, aucune rebellion,
Elle se contenta de boire quelques gorgées d’eau.
Chanceuse innocente qui présentait de dos
Une queue réjouie, battant la juste mesure,
D’une rencontre insolite, unique, sans armure.
Elle fit une courte sieste à ses côtés, pensive,
À cette étrange monstre allongé sur la rive,
Baillant en souriant sans jamais refermer
Sa gueule …  Elle essaya de le mimer,
S’amusa de ce nouveau jeu appelé la flemme
Puis lassée d’aucune réaction à part ce vitrail blême …
Elle en conclut que ce devait être un épouvantail.
Elle quitta cet îlot rocailleux sans ambages
Et continua en rêvant de cet inconnu du voyage.
Cette rencontre, éventée par la force des vents, 
Fut diffuser par des tours de moulins à vent.
On raconta des contrées des plus lointaines
Cette belle histoire entre une aubaine et une bedaine.

 

26814636_1956364971280772_4885720266042539292_n

23 Janvier 2018 – Jeannine Castel
Photo : Patrick Kientz sur Facebook

 

,

 

 

 

Publié dans:animaux, Photographe Patrick Kientz |on 1 février, 2018 |2 Commentaires »

Fantasme, le lion du Père Noël

25396010_1939677019616234_5437475921122594025_n

Et ce qui devait arriver, arriva ! Pensez, une Miss Kenya !
Une lionne qu’il ne connaissait pas … Miya …
Fantasme ne se consolait pas de la perte de Siena,
Morte, empoisonnée dans ce lâche assassinat
D’éleveurs de vaches sans foi ni loi
Qui violent son territoire, s’octroient tous les droits.
Depuis, le coeur en lambeaux, malgré toutes ces femelles,
Il n’avait pas trouvé une lionne irrésistiblement belle,
Encore pucelle …  ce coup de foudre qui vous frise les moustaches,
Vous cloue sur place, de coups de cravache
Vous incite, vous transporte, vous rend intrépide,
Parfois ridicule, à se jeter au cou de la belle, avide
D’enlacer, fou de désirs, la belle conquise
Qui résiste, minaude, sur le dégel de sa banquise.
Ah ! Il les connaît bien ces lionnes du Mara …
Mais avec cette nouvelle … de quel apparat 
Va t-il déguiser, sans affolement, son feu ardent ?…
Lui, Fantasme, ce Roi confirmé, réputé de bel amant.
Il entendit à l’Écho des Savanes, par hasard,
Que cette convoitise passait par le chemin des charognards.
Plutôt que d’imposer aux morfales une défaite,
Il décida d’aller à la rencontre de cette pépette.
Et c’est ainsi que scrutant sans relâche l’horizon,
Il eut le temps de fantasmer sur cette future liaison
Qui n’était pas gagnée, certes, mais après tout
N’était t-il pas ce Roi, ce beau loulou roux,
Dont la blancheur de sa petite barbichette
Promettait nuits blanches, jours de fête ? Saperlipopette !
Sans perdre de vue ces alléchantes images,
Ses yeux l’aperçurent déjà dans un mirage !
Déjà il en oublia la défunte concubine Siena.
Il espérait régner avec Miya au moins un quinquennat !
Surtout ne pas s’assoupir sur ces élucubrations …
Je dois être prêt à son apparition …

 

17 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Patrick Kientz sur Facebook

 

 

 

Publié dans:animaux, Photographe Patrick Kientz |on 20 décembre, 2017 |2 Commentaires »

La lionne du Père Noël

25289240_1938983433018926_2215928696546446487_n

Nonchalante et pensive, la lionne Miya
Vient d’être élue, pour sa beauté, Miss Kenya !
 Une oreille dressée pour les commentaires,
Elle affronte toutes ces envieuses commères
Aux mimiques hypocrites, aux regards de feux …
Elles voudraient bien avoir les topazes de ses yeux.
Mais Miya a d’autres soucis en tête pour l’instant.
Être star sur la prairie ne dure pas longtemps.
Toutes ces chasses épuisantes, effrénées,
Ces mises bas à répétition de nouveaux-nés …
À cette idée elle songe à la queue des soupirants
Qui doivent stationner, se battre dans les rangs.
Un bain de douceur l’envahit tout à coup.
Être reine n’empêche pas une faim de loup !
Pour fêter ce titre elle va s’offrir un gueuleton,
Un extra pour elle seule, à part les moucherons.
Ensuite, elle rejoindra l’entourage familier
Qui respectera ses ordres sans sourciller.
Reprenant la route sans rouler les mécaniques,
D’un regard amoureux elle admire son Afrique.
Elle a bien repéré la boite noire illustre
Qui gardera sa beauté pour des lustres !
Pour lui elle a ralenti son allure d’un pas ganté.
Neige et chaleur se sont unies à sa beauté.

Je voudrais tant caresser de mes mains
Cette majestueuse et sauvageonne reine en chemin.

15 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Patrick Kientz sur Facebook

 

 

 

Publié dans:animaux, Photographe Patrick Kientz |on 18 décembre, 2017 |2 Commentaires »

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus