Archive pour la catégorie 'Photographe Claude Selig'

Reliques hivernales

IMG_3041

Le Lac Blanc
De ses gisants
A fait rejaillir
Ses souvenirs.
Un tricéraptos nourrisson,
Carapacé dans un glaçon,
Dans le maigre filet d’eau
Contemple sa vie filée trop tôt.
À ses côtés un horrible requin
Édenté, attend un festin,
Les mâchoires paralysées de froid,
Il sourit à ce qu’il fut autrefois.
Une énorme ourse couchée, agonise,
Glacée dans sa blanche chemise.
Elle se souvient des tendres caresses
De ses oursons, de leurs maladresses.
Une colombe qui croyait à la paix,
Sur le ruisseau, ses ailes drapées
Secouent ses illusions dérisoires
Sur ce ruisselet d’une eau noire.
Un gorille égaré, parachuté là …
Il se retrouve, étonné, parmi ceux là.
Est-ce un de ses ancêtres célébrissime
Touriste venu s’échouer en ces abîmes ?
Les yeux inquiétants d’un loup
Fidèle pour ce dernier rendez-vous,
A chassé d’un bouledogue le gorille.
Il a marié tant de ses fifilles …
Quant à la chouette de bois vermoulu,
La neige n’en a pas voulu.
L’hiver et son chaos de gisants,
Sculpture de glace, s’autorisant
À dévoiler les fonds ensevelis
En ce Lac Blanc entouré d’éboulis.
Secrète Dame Nature immortalisée.
Ses quelques reliques elle a exposées,
Profitant de la neige et du gel
Après tant de siècles de dégel.

 

25 Février 2018 – Jeannine Castel
Photo : Claude Selig sur Facebook

 

 

 

 

Neige, crues et décrues

26840814_376954236109118_5214763509865307136_o

Neige, crues et décrues
La barque à travers les rues
Se déplace lentement
Dans les villages flottants.

Inondées, les habitations
Se voient dans l’obligation
De chasser leurs occupants
Vers des murs plus accueillants.

La Seine a regagné ses quais,
La pluie illustre ses parquets.
Le long fleuve tranquille s’écoule
Sous les regards des foules.

La neige est tombée en abondance
Promesse de belles vacances, chance
Pour tous ces amoureux de la glisse
Qui vont profiter de ses délices.

Neige, crues et décrues,
Cet air de lamentations des crues
De sa rengaine a mouillé
La sècheresse de mon oreiller.

Dégel, décrues, la gadoue
Laisseront leurs traces de boue.
Le hibou s’emmitoufle rassuré,
De sa hauteur la girafe pagaie.

De la tête ou des pieds que choisir ?
Profondeur et hauteur sont à définir …
Pauvres victimes des intempéries,
D’hivers humides, de cieux aigris.

Neige, crues et décrues
Cet air populaire de la rue
S’est noyé sous les ventres des péniches
Qui ont emporté avec elles ce monde en friches.

 

10694789

25 Janvier 2018 – Jeannine Castel
Photo de neige : Claude Selig sur Facebook

 

 

Mes souvenirs

IMG_1949

Mes souvenirs
Comme des soupirs
Longs à venir
Se font languir
De ma mémoire.

Sont-ils perdus
Inaperçus
Juste entrevus
Ou bien déçus
Par votre histoire ?

Ils sont partis
Pour quel pays ? …
Mais les voici
À ma merci
Sans histoire.

Ils sont bien là
N’existent pas
Pour ces gens là
Monde d’encas
À mon histoire.

Vos souvenirs
Comme des soupirs
Vont-ils s’enfuir
Ou s’assoupir
Dans une autre histoire ?

 

3 Septembre 2017 – Jeannine Castel
photo : Claude Selig sur Facebook

Publié dans:animaux, Photographe Claude Selig |on 6 septembre, 2017 |Pas de commentaires »

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus