Archive pour la catégorie 'Photographe Christine Deslandes'

JULIO fait sa gym

51964321_749014932138770_2523180822681354240_o

«Quoi ?! … j’ai pas le droit ?
Ce matin je me suis levé du pied droit !
Pour dire vrai … de ma patte … je m’éclate !
Ça se voit ? … couché comme un sac de patates ?
Non ! Je fais ma séance matinale de gymnastique.
Je profite qu’une fois de plus, toute la clique
Entassée là-bas d’une grasse matinée paresse.
Pour me mettre en train rien de tel que la fitness !
Comme vous pouvez voir, mes abdos obliques je travaille …
En soulevant ma tête la contorsion affine aussi ma taille.
Je me forge une ceinture musculaire de choix.
J’ai envie d’un corps de Roi et non de celui d’un anchois !
Moi, je suis un lève tôt … j’ai la bougeotte …
Mais par temps frais j’apprécie leurs bouillottes !
Pas comme ma sœur … faut toujours qu’on la dorlote !
Je vous la présenterai … une froussarde chochotte …
DOUCE lui dit souvent : « quelle couillotte ! »
Il est vrai qu’elle a souvent la tremblote …
Elle a peur de tout ce qui bouge … vous imaginez ? …
Les jours de grand vent … je vous laisse deviner …
Du coup nous l’avons surnommée BROUSSE … malheur !
Histoire de lui donner du courage, la doper … l’horreur !
Elle s’est vue perdue dans la jungle, l’angoisse … une erreur …
Ce qui fait que nous l’appelons MOUSSE … et ça bulle depuis.
Chochotte mais coquette, elle déteste la pluie !
MOUSSE ! … un tapis… quel luxe se serait mes amis !
Je dois me contenter de ce boueux tatami.
Allez ! ce n’est pas tout mais il est l’heure de ma tétée !
Revenez me voir !  Ce fut un plaisir de discuter.
Debout là dedans ! … à moi ma chère tétine !
Pousse-toi MOUSSE, tu lambines …»

 

13 Février 2019 – Jeannine Castel
 Les poèmes de Chatnine
Photo : Christine Deslandes sur Facebook

Et coucou !

50035300_735048486868748_2941451985238360064_o

Enfin apparaît notre RISETTE
Très occupée depuis comme une garde-champêtre !
La voici dans les courants d’une eau saumâtre.
Une eau aussi jaunâtre que verdâtre.
Elle se rafraîchit de ses courses folles
À chasser ces permanents pots-de-colle
Qui envahissent sans cesse son territoire
Et en même temps remplissent les mangeoires.
Elle a viré de sa Cour quelques colporteuses
Qui déblatéraient, insultaient de façon odieuse,
Leur Reine, chose inacceptable et sans recours,
 Indigne même dans les prises de bec des basses-cours.
RISETTE va mettre bas d’ici peu de temps …
Son ROUDOUDOU lui a laissé ce beau présent.
Nous la retrouvons lors d’une sortie incognito
Quand la solitude de son rang lui pèse trop.
Elle guette le retour de ses servantes fidèles
Parties aux provisions pour remplir sa gamelle.
Elle s’attend à de sérieux conflits de voisinage,
D’une guerre des clans organisée par les commérages
De ces commères jalouses de cette Reine adulée
Par les plus beaux partis aux désirs jugulés.
Elle n’assistera pas à la Grande Parade …
Sa confiance est limitée en tous ces camarades
Pris, à prime abord, de bonnes intentions.
Elle craint que ce défilé finisse en révolution.
Son état ne doit pas supporter un coup d’Etat
De toutes ces espèces animées d’instincts à grabats.
Et comme un agneau surveillant le moindre loup
Elle se gargarise de quelques glouglous …

 

18 Janvier 2019 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photo : Christine Deslandes sur Facebook

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus