Archive pour la catégorie 'Photographe Caroline Duca'

Ricochets

24799354_149086782400518_8216882011360672514_o

Tout en marchant, MEDEE s’empresse de raconter à sa mère
 Qui écoute attentivement sans perdre de vue la clairière
L’histoire de cette Reine qui n’a plus de couronne
Suite à un petit voleur qui depuis fanfaronne.
«Il a déclenché la colère des terribles « Quenottes » …»
«Mais qui est donc cette Reine qu’ils chapeautent ?»
«Elle s’appelle RISETTE, fille de STORY et de JADOR»
«Bonté divine ! MEDEE, tu as frôlé la mort !
Une crocuta ! … bien fait pour elle ! ça lui apprendra !
Ces voleuses qui troublent et chapardent nos repas …»
«Mais maman … tais-toi ! Je ne veux plus que tu t’approches,
Echanges, partages, une amitié avec cette bamboche …»
Très en colère son ton est monté si fort, si haut,
Qu’il est arrivé aux oreilles de demoiselles aux talons hauts.
L’une est dure de la feuille. L’autre miss lui marmonne dans les tympans :
«C’est encore un tour de YO, ce mignon et petit chenapan !
Il a dérobé la couronne de RISETTE … tu ne la connais pas.»
«Tout le monde va t’endendre ! Parle-moi plus bas  !
Je ne suis pas sourde … pourquoi veux-tu une risette ?
Tu me chatouilles avec tes poils de nez …raté pour la discrète !»
En effet, à quelques mètres plus bas un solitaire taurotragus
Estomaqué par cet audacieux vol à la tire fait par un minus
Déstresse les tresses de ses cornes qui dénouent
Les nœuds de son plexus bloqué jusqu’aux genoux.
«Tiens, j’ignorais que ces deux perches en sont …
Je les croyais fille et garçon … quel monde polisson !
Après tout ce ne sont pas mes oignons ni ma couronne.
Ça lui servira de leçon … faut faire confiance à personne.»
Ce n’est pas le cas du papa de YO qui rit encore du larcin
De son prometteur rejeton aux allures de petit saint.
Fier, il l’admire en train de raconter à sa soeur HIHAH,
Sérieuse comme un pape et qui n’apprécie pas
Ce que lui dit YO, son frère, ce petit chapardeur
Qui essaie d’amadouer les faveurs de sa sœur …
«Ton histoire n’est pas drôle, tu as pimenté la haine.
À cause de toi tu peux être sur que cette future Reine
N’oubliera pas qu’à cause de nous sa couronne
S’est envolée et avec elle son glorieux trône !
Le seul moyen, peut-être, de rattraper ta bêtise insensée
Serait de lui faire réparer sa couronne offensée ! …»
«Mais comment veux-tu ?» «C’est pas mon problème !»
«Tu crois qu’elle accepterait un nouveau diadème ?»
«Demande à ta copine MEDEE !» «Elle est punie, au cachot !
Sa maman n’a plus qu’elle … elle a eu très chaud  …»
«Que crois-tu ? Ça rigole jaune sur la savane …
En plus un pensionnat a perdu ses bonnets d’ânes !»
«Approchez mes mignons … n’est-elle pas belle ma couronne ?
Admirez comme elle scintille … je vous la donne … »

 

45054127_302153980381908_6702205528065441792_n 28515055_145141829638045_6496420141269340106_o235628305_187164742126737_5737124516933402624_o

9 Octobre 2018 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photos : Nathalie Anciaux  Carine Noushka
Caroline Duca Sylvain Aulenbacher

D’autres photos sur ma page Les poèmes de Chatnine sur Facebook 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus