Archive pour la catégorie 'Littérature et Poésie'

A propos

images

à Hervé Estivals

 

«  Surtout ne changez pas ! »
M’a dit un docteur sympa
Après m’avoir aplati les seins
Pour dénicher un cancer malsain.

« Préparez-vous ! »
M’a dit un psychiatre chouchou
Un peu léger pour ma pomme
Ecce homo … Diable d’homme !

« Dix ans d’avance ! »
M’a dit Hervé en confidences
En alcôves, rideaux fermés,
Le Sida les a calmés.

« Pensez à vous ! »
M’a dit un rendez-vous
Figée sur ce garde-à-vous
j’ai égaré ce billet doux.

« C’est une véritable symphonie chez vous
Restez le Chef d’orchestre et les instruments »
M’a dit Erwan
En compliment.

« Rêvez ! »
Aux encornés farcis
A mes finances endolories
Un jour, revoir Paris …
 

 

19 Février 2016 - Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 20 février, 2016 |Pas de commentaires »

Tétrodon

images

à Gérard Chaussabel

 

A vos thés, a voté,
Devoir accompli …
Une histoire de santé,
Dévots, tasses athées.

A voté, a vos thés,
Tempon signant l’arrêt …
Fichtre … pour un thé ?
Vos thés … luttez !

A vos thés, a voté,
Urne aux cantiques.
A voté …
Aussi pour théoriques ?

Théoriques … ? Thé chaud ?
Ondes à Mao ?
Pour vos thés supprimés
A voté Yahvé.

Ainsi le thé pour voter
Fit sans histoire la volonté
D’une connaissance par relation
Où le té soigna la miction.

 

28 Février 1990
Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 19 février, 2016 |Pas de commentaires »

Estivale

images

Fidèle comme la nuit et le jour
Modèle pour l’Amour.
Fidèle jusqu’au bout de la nuit
A l’Amour qui fleurit.
Fidèle d’un coeur sans raison
Qui aima fidèle d’une éternelle passion.
Fidèle, fit d’elle fidèle renommée
Fidèle fut aimée.
Fi d’elle … fidélité trahie …
Fidèle en son coeur meurtri
N’eut pas fidèle récompense
Des accords aux Fidelio intenses.
Fidèle, if des ailes …
Fidèle comme il vous plaira !
Fidèle, fidélité du pas …
Fidèle, vieux jeu pour amours anciens
Fidèle aime le lien.
Fidèle, sans union à la fidélité,
Pour fidèle devient fatalité.

 

 

21 Janvier 1990
Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 19 février, 2016 |Pas de commentaires »

Plage du Jonquet

images

Etendue d’eau et de soleil,
Chant des cigales sans pareil,
Plage du Jonquet, des baigneurs
Silencieux et rêveurs.
Chez titine-sandwichs-beignets,
Des boissons fraîches au café
A toute heure, ravitaillement,
Sur mer, au large, un buffet dansant.
Surveillé par les deux frères
Le rocher du boeuf se terre.
Les bateaux viennent s’ancrer,
Les planches à voile les dissiper.
Au-dessus, vont et viennent
Des gens en file indienne
Choisissant le lieu
Pour s’installer au mieux.
Saint Mandrier protège
Des Sablettes son siège.
Des naturistes dévoilent leur nudité
Aux échangistes pour de jouissives nuitées.
Les parasols, tels des radars
Sont tournés vers Gérard
Qui les bras en croix somnole …
A quoi pense-t-il ce drôle ?
Les sirènes auraient-elles envouté
Ce Diogène bronzé ?
En famille ou séparés
Sont les autres allongés.
Journée de détente,
De baignades, de farniente …

 

8 Juillet 1985
Jeannine Castel

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 19 février, 2016 |Pas de commentaires »

Traversée

images

Londres a tant à raconter …
Toute la nuit, la tempête a soufflé
Les tourments de cette île britannique
Aux maisons construites en mini-briques.
Arrivée à Douvres sous un soleil aimable
Après la grêle que Calais, peu affable,
Nous offrit pour l’embarquement en sealink
Et une queue interminable pour un drink.
La Manche moutonneuse, au vert assombri, agita
Les pauvres toulonnais flagadas.
Maladie d’amour, le mal de mer en fit,
Pour quelques uns, de piètres toupies.
Douane à l’anglaise derrière un parapluie !
Suivez le guide, thank you, sans cookies.
Douvres, quelques malingres falaises de craie
Nous ont contemplés.
Le Kent traversé à la hâte dans le noir,
Je n’ai pu seulement lui dire que bonsoir !

 

20 Octobre 1989
Jeannine Castel

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 17 février, 2016 |Pas de commentaires »

Framboise

images

Là, là, là,petit doigt désigne,
Maxime et la mémoire aux signes.
Petit doigt qui goûte au bricolage,
Là, là, là, les beautés nuages.
Petit doigt dans les petits trous,
Maxime qui joue.
Petit doigt pointé sur l’ignorance,
Maxime au petit bonheur la chance.
Petit doigt sur mon image,
Maxime s’engage.
Petit doigt sur la nouveauté,
Maxime et la fécondité.
Petit doigt sur le temps de l’espace,
Maxime qui trace.
Petit doigt, préambule aux questions,
Maxime et nos opinions.
Petit doigt d’un choix du regard,
Maxime, Prince du big-bazar.

 

13 Octobre 1991- Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 17 février, 2016 |Pas de commentaires »

Mise à l’heure

images

Se meurt ce mais-semeur
Semeurs
Semez
Mais ? …

Semeur ce Mai
Semez
Ce grain de blé
Semé !

Semez, semeurs !
Moissons du coeur
Sémantique du bonheur,
Sonnez semeurs !

Semeurs semez semence
Culture d’abondances
JENOS semant
Paletant …

 

12 Mars 1991
Mise à l’heure du 29 Août 1991
Jeannine Castel

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 16 février, 2016 |2 Commentaires »

Départ sous la pluie

images

Immeubles aux balcons délabrés
Dans les quartiers dortoirs de la périphérie.
Tout est gris dans cet espace verdoyant
St Petersbourg, ville verte de Russie.

Des kilomètres de câbles électriques suspendus,
Une gare encombrée de wagons,
Une agglomération excentrique, vermoulue,
Au milieu des allées pour les piétons.

Des rails sur un réseau endommagé,
Ferrailles de bras de fer à inflations,
Papier de bois sur des enchères engagées,
Hors quais, on rencontre la dépression.

Rostropovitch, bienfaiteur de la pauvreté.
La boue tapisse les terrains vagues,
Des femmes taillent les haies désertées,
Les pastèques en cage, me narguent.

La fumée s’évade des bouches du métro,
Siège de transports souterrains,
Blancheur de l’église St Georges, funéraire d’os,
Des serres refroidies s’exposent en vain.

En dépit de cela, la qualité s’interroge …
La femme un battant de l’horloge ?

 

13 Septembre 2000
Jeannine Castel

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 15 février, 2016 |Pas de commentaires »

La Grande Casse

images

Midi, face à la Grande Rousse, je m’extasie
Une fois encore de la nature et de sa poésie.
Le soleil réchauffe mes membres engourdis,
Face aux glaciers, j’écoute les dégourdis …
Au lieu de profiter de la beauté du site silencieux,
Ils cancanent et perturbent ces lieux.
Près d’un névé j’ai retrouvé un peu de calme.
Une randonnée qui mérite les palmes !
Les marmottes folâtrent le long des ruisselets
Des sources de l’Isère aux rares galets.
Les bouquetins en attente de la saison du rut
Broutent et montrent leurs cornes aux zut.
Les deux dents de la Grande Casse dominent
L’horizon de cette vallée où l’hermine
Est restée cachée aux regards des curieux.
Harde de chamois sur les massifs rocailleux,
Trous du lièvre blanc sur la dernière neige.
Je savoure l’enchantement de ce sortilège.
Un premier Octobre ensoleillé sur ce massif alpin,
La forme enchantée boude demain.

 

1 Octobre 1991- Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 15 février, 2016 |Pas de commentaires »

Choc en retours

images

Fini les mensonges, les illusions bernées
Fini les aurores aux yeux cernés
Larmes et chagrins de querelles amoureuses
De pantins, d’arlequins aux langues amoureuses.
Il est bien loin ce temps où j’attendais l’autre,
L’autre toujours autre, l’autre de l’autre.
Cuisants souvenirs qui clapotent à mes oreilles
D’une corde à l’oseille !
Fini cette marche à la rencontre de l’absent,
L’absent qui s’oubliait dans mon présent.
Présents qu’offrait ce vide de l’absence
Où d’autres vides comblaient les nombreux silences.
Toujours recommencée la quête de l’homme solitaire,
De quête en quête, propices, salutaires.
Des noces de coeurs affranchis encore espèrent
Le retour des anneaux, d’une pantoufle de vair,
D’une croisière pour le bonheur, la famille sur albums
Où pèteront les bulles de chewing-gums.
Il me reste, fini, sans représailles, un simple regard
Sur ces avaries du parfait brouillard.
Les pigeons, proies des diaboliques fantassins, prudents,
Finissent sur l’Amour, à Venise, du feu symbolisant
Les passions qui se nouent, se louent des noeuds …
Ce fin aveu à mes aïeux !

 

 

Venise – 23 Février 1992
Jeannine Castel

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 14 février, 2016 |Pas de commentaires »
1...112113114115116...148

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus