Archive pour la catégorie 'Littérature et Poésie'

SAN CACTUS

.images 

Si le ciel déversait le sang des guerres
Aveugles aveuglés, nous irions, plasmatiques,
Déverser notre histoire loin de la terre
Abreuvée de vengeances, de morts tyraniques.
Les armes ont saisi le pouvoir des mains,
Conquêtes nécessaires à l’esprit qui se meurt,
Sitôt libéré, sitôt Empereur, sitôt éteint,
Hidalgos, Olmèques, aux grands coeurs,
Le scénario n’est qu’un banal refrain.
La terre est ensanglantée, violée par ces outrages,
La paix a démissionné et Dieu voyage.
Si le ciel déversait l’amour de ces rebellions
Aveugles aveuglés, nous serions en mission.
Hélas, le sens perturbé a subi l’inflation,
L’amour n’est-il qu’alliénation ?

Sierra Madre – 29 Mars 1996
Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 10 mai, 2015 |Pas de commentaires »

Déclinaisons

images

Un temps pluvieux et froid comme la maladie
M’enferme et m’emmitoufle à la poésie
Délaissée quelque peu à l’infini du monde
Où Freud et Lacan vagabondent.
Un découvert me coûte intérêts,
Gratte, à pleins pouvoirs, sur d’intrépides valets.
Au Nom-du-Père, la croix s’est instaurée
L’inconscient d’un conscient veut s’explorer !
Epoque trouée de jouissances fécondes,
Fleurs du mal nauséabondes.
L’oeil du pirate flotte sur les eaux
A la recherche de la célèbre libido.
Le rêve a mis un voile sur ma nuit.
L’âme soeur ? Quel ennui !
Le sommeil a regagné ses berges endormies.
Petit a est prisonnier des fourmis,
L’Autre a la nostalgie de l’un,
A n’a plus d’ami commun.
Image Phi d’un poème symbolique,
Oedipe et Moïse n’y cassent plus des briques.
L’objet s’informe de sa relation,
Le sujet digère ses interrogations.

 

Janvier 2000
Castel Jeannine

Publié dans:Littérature et Poésie |on 9 mai, 2015 |Pas de commentaires »

Sans oublier les oiseaux …

images

La vague alanguie, meurtrie d’orages,
S’échoue sur la grève qui absorbe ses eaux,
Redonne au ressac l’écume de sa rage,
Caresse d’un chant sa chute en rouleaux.
Le ciel est gris des humeurs quotidiennes
Laissant entrevoir du bleu à l’horizon.
Le soleil ouvre ses flegmatiques persiennes
D’où renait la beauté sous ses rayons.
Un voilier, poussé par la brise dominicale,
Berce ses occupants de remous vagabonds.
Il rejoint, en saluant le phare, le port,
Dernière escale d’une croisière aux îles d’Or.
Une Baie des Anges polyphone et joyeuse,
Où je contemple d’un regard
Cette journée de Mai frileuse
Avant de rejoindre le car.

 

Nice le 14 mai 1995 - Jeannine castel

 

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 7 mai, 2015 |Pas de commentaires »

Les rêves d’enfants

alice-23

Les rêves d’enfants

Ce ne sont que des rêves d’enfants
Des substituts de désirs ardents
Des envies refusées pour l’aventure
Des contes pour adultes en villégiature.
Ils sont l’acte manqué d’espoirs frivoles,
Les pensées exprimées sur les bancs d’écoles,
La soif infantile où la pépie s’abreuve,
Les besoins miroitants de leurs épreuves.
Prémices de berceuses de jours endormis
Où se cachent sous les lits leurs momies,
Ces rêves d’enfants que nous avons connus
Ont-ils laissé trace de bonheurs vécus ?
Cher Freud, source de rêves analysés,
Sans toi les nuits s’enlisaient.
Ah ! lis ce haut pays des merveilles !
Dormeuses accrochées aux lobes des oreilles
Fredonnez aux enfants le langage des rêves
Marche nuptiale entre oui et non sans trêve.

Janvier 2001                                     Jeannine Castel

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 19 mars, 2015 |Pas de commentaires »
1...110111112113114

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus