Archive pour la catégorie 'animaux'

Recto-verso

25188636_1612501438810327_494247863761174110_o

Un masque recto-verso
Pour ce ténébreux hippopo.
Quatre mamelles en devanture,
Deux fesses d’une vision obscure.
Une bien étrange sculpture
Exposée sur ce museau sans éraflures.
Une chute de reins céleste
D’une cambrure incitant au geste.
Une œuvre d’art contemporain
Brille sur ce masque de carton peint
Affublé d’un regard en coin.
Des bourses aux bajoues d’extra-terrestre
Sur ce moulage d’une allure équestre.
Notre hippopo pause d’un air peu réjoui
Pour n’avoir, de cette mascarade, joui
De toute cette sensualité débordante …
D’où cette mine peu avenante …

 

14 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Marie Hélène Lallouette sur Facebook

Boubou la gadoue

25182041_10208130467778722_7451903711014908019_o

Boubou la gadoue
Aime la boue
C’est fou !

Boubou ce gros pataud
Ne craint pas l’eau
Hippopotèmlo !

Boubou barbotte …
Sous la douche
Ne grelotte, ne grelotte.

Boubou la gadoue
Tout mouillé, ruisselle
Tout doux, tout doux.

Boubou la gadoue
Patauge, se régale,
Boubou la fringale.

Boubou la gadoue
Avoue, avoue,
J’aime la boue !

 

11 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Denis Renault sur Facebook

 

Publié dans:animaux, Photographe Denis Renault |on 14 décembre, 2017 |Pas de commentaires »

Le penseur de Yaron

IMG_2444

Changer le monde
Le peut-on ?
Que ferions nous
De tous ces fous ?

Refaire le monde
Serait-il mieux ?
Avec tous ces dieux
À qui mieux mieux.

Vivre en ce monde
Une sinécure !
Un monde immonde
Je vous assure !

Quitter ce monde
Chose sure.
Chaque seconde
Est aventure.

Changer le monde
Il serait bon …
Mais le monde
Sans ses démons
Serait vite à l’abandon …

 

6 Juillet 2017 – Jeannine Castel
Photo : Yaron Schmid sur Facebook

 

 

Publié dans:animaux, Photographe Yaron SCHMID |on 10 décembre, 2017 |2 Commentaires »

SYNCERUS joli cœur

24068218_1673545246010227_4134013381287616669_n

De belles moustaches sur le front,
Deux oreilles tombantes pour ailerons,
Des yeux de mon ancêtre Ugadax de Pliocène
Ùn effet boeuf, dernier cri du pléistocène.

Un museau d’un reptile jurassique,
Des naseaux d’un Eotragus antique,
Une pelorovis à l’unique stalactite…
Un effet bœuf d’un profil néophyte.

Buffle noir des savanes et plaines d’Afrique,
J’aime l’eau et ses sources prolifiques.
J’organise des raids à perdre haleine
Pour rompre la monotonie qui m’enchaîne.

Je suis Syncerus joli cœur, chef de tribu.
Un des big five aux glorieux attributs.
Une grosse touffe de poils au bout de ma queue
Me sert de fouet pour les lions enragés, hargneux.

Je passe la plupart de mon temps à manger.
Les saisons de leurs cieux me font voyager.
Grégaire, solitaire face aux prédateurs
Je hais les trophées et les rangs d’honneurs.

Je suis un célibataire endurci, de haut rang.
Un guide parasité, amoureux beuglant
Après les bufflonnes en chaleurs,
D’où cette mimique du nom de joli cœur.

1 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Didier Coupeau sur Facebook

 

 

 

Publié dans:animaux, Photographe Didier Coupeau |on 4 décembre, 2017 |Pas de commentaires »

Derrière chez moi savez-vous quoi qui n’y a ?

IMG_2413

Et à présent que vais-je écrire ?
Juste le temps de penser et de le dire …
Des vers précipités dans une bassine à frire …
Voilà l’image qui décrit d’un sourire,
Tel un tsunami qui envahit ma tête,
La saisie de cette infernale quête.
Comme un caméléon coloré selon ses humeurs,
Ou l’assise d’une girafe en mal de hauteur,
Le pain de chaque jour doré et croustillant
M’arrive par magie de vols tourbillonnants.
Malaïka s’en lèche les babines, avertie,
Alertée par un Hibou Grand Duc qui dévore mes écrits
Comme un Râle de Virginie en constants mouvements.
Mes mots me ramènent au temps des rois fainéants !
J’abandonne tous les projets de mon emploi du temps,
Prisonnière de ces tyranniques plumes aux vents.
Dans cet épais conifère de cadeaux offerts,
Le héron strié aux bleus d’acier et de fer,
D’un équilibre fait la courte échelle
À tous ces animaux affamés de consonnes et voyelles
Qui veulent sur quelques lignes sans prétention
Sortir d’une image, d’une muette contemplation.
À ce sujet laquelle choisir en cet étalage,
SVP pas de jaloux ! Vous avez déjà une image !
N’oubliez pas que ces jours sont réservés aux éléphants.
Arrêtez vos caprices ! Place à ce jeune éléphant triomphant !

Croire c’est déjà être triomphant.

 

27 Novembre 2017 – Jeannine Castel
Photo de Farid Radjouh sur Facebook.

Publié dans:animaux, Photographe Farid Radjouh |on 1 décembre, 2017 |Pas de commentaires »

Crête de Kêkou

24059491_1634883286532349_6346024880837169132_o

Non, je ne suis pas un canular !
Je suis le fils un peu roublard
De la belle et célèbre Malaïka,
Élue reine de beauté du Masaï mara.

J’ai pour surnom la Crête.
On redoute ma botte secrète.
Aucune provocation ne m’arrête,
Je suis aimé de la poudre d’escampette.

Je suis le play-boy de ces belles
Qui me collent en ribambelles.
Il me suffit d’un seul regard,
Je deviens leurs avatars.

On m’appelle aussi Kêkou.
Que de caresses sur mon cou
De ces servantes en chaleurs
Qui me chavirent le coeur.

Paraît même qu’une poétesse
M’a couché, cette diablesse, 
Sur des blanches feuilles de papier !
Non, mais voyez ces bans ! Quel pied !

Oui j’ai une allure de loubard …
Mais les cops sont restés au placard.
Un chef de bande en reconnaissance
Se doit d’entretenir sa descendance. 

En attendant, ici, c’est pas de tout repos.
Beau ou pas, le danger c’est plein pot
En cet immense et vivant entrepôt.
Mais longue vie à Melting Pot !

25 Novembre 2017 – Jeannine Castel
Photo de Jacques Montanari sur Facebook

 

 

Publié dans:animaux, Photographe Jacques Montanari |on 27 novembre, 2017 |2 Commentaires »

La belle Romi aux yeux lune de miel

23592332_1625659270788084_1406956999601648178_o

La belle Romi, belle comme une andalouse,
A préféré ce vieux tronc à la pelouse.
Au repos sur ce vieux tronc de bois vermoulu,
Après quelques mois d’absence, la voilà revenue 
D’un voyage d’agrément pour fêter les printemps
Passés en compagnie de tant de soupirants,
De paparazzi qui traquent son intimité …
Elle avait besoin de fuir cette oppressante promiscuité.
D’ailleurs, envoûtée encore par ce beau voyage,
Elle vogue toujours à l’ombre de majestueux feuillages
Vers cette île enchanteresse, ce paradis sans soucis
À l’abri de tout danger, mis à part ces coquines souris
Qui lui tiraient sans cesse ses longues moustaches
Jusqu’à ce que menaçante, agacée, elle se fâche.
Le regard dans le vide, sur ce retour au bercail,
Romi barre encore de sa queue le gouvernail,
Vers ces terres inconnues dont elle rêvait tant
Où elle songe à retourner tambour battant !
Sans doute le même engouement que ces planqués,
Ces clic et clac qui viennent, amoureux, la matraquer.
D’ailleurs c’est une des raisons de son retour,
Histoire de revoir tous ces bébés d’amour.
Mais pour l’heure, Romi est inquiète, songeuse,
Jusqu’à quand son âme de grande voyageuse
Pourra sans fil de fer barbelé, ni voie routière,
Courir, chasser, vivre enfin sur ces convoitées clairières ?
De ses beaux yeux couleur lune de miel,
Romi s’agrippe de toutes ses forces à ce coin de ciel.
Deux petits ailerons porteurs d’espérance
Invitent Romi à de nouvelles vacances.
Un dernier regard vers tout ce petit monde familier
De poils et de plumes non encore spoliés.
Et la belle Romi aux yeux couleur de lune
Est repartie, silencieuse, sous la clarté de son amie la lune.

 

16 Novembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Jacques Montanari sur Facebook

 

 

Publié dans:animaux, Photographe Jacques Montanari |on 18 novembre, 2017 |2 Commentaires »

Boule de neige, le léopard

23215707_1577313948995743_3563847758431609369_o

La queue en suspens, interrogative,
La patte attendant le signal du départ,
Des crocs dégoulinant d’une discrète salive,
Je vous présente Boule de neige, le léopard.
Je l’ai rencontré un jour de Mars, à la volette,
En marche vers une proie qu’il convoitait,
Ses flancs creux, depuis peu à la diète,
Dans les herbes folles, subitement il a déboîté.
N’osant respirer, ni faire le moindre mouvement,
Je l’observais, cachée derrière un imaginaire écran.
Deux belles citrines serties sur des yeux gourmands,
Une élégante selle de rosettes lui donnaient un look flambant.
Il me tendit sa patte en guise de bienvenue,
Tandis qu’une reporter du nom de Lallouette
Prenait en flagrant délit notre entrevue,
N’ayant pour matos que mon flash de poète.
Ce solitaire félin, grimpeur de première,
De blanc et de marron chamois au jaune pâle,
Venait de quitter l’arbre abritant sa garçonnière,
Poussé par une furtive et opportune fringale.
À l’ouïe et à l’œil,
Bon pied, bon œil,
D’un son rauque et grinçant, Boule de neige,
Son pompon en tire-bouchon, que sais-je,
A traversé mon rêve, léger flocon de neige
Qui voltige sous le souffle timide des perce-neige.
Quand j’ai la nostalgie de ce rêve éveillé,
Lui perché sur son arbre, moi nichée dans mon oreiller,
Je viens le retrouver, complices émerveillés,
Pour un festin d’un étrange partage animalier.

 

6 Novembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Marie-Hélène Lallouette sur Facebook

 

 

 

La belle Apnée

22449979_1830462123661232_3507130571440176126_n

AQUATIC, notre hippopo très épris de la belle APNÉE
Dans une mare réservée pour leurs noces,
A convolé en grande pompe toute la journée
Car la belle APNÉE a un appétit de colosse !
À la nuit tombée, ils eurent soudainement envie,
Pour leur voyage de noces, d’un bain de minuit.
N’aimant pas dans leur intimité être poursuivis …
Ils semèrent leurs invités et leurs ennuis.
La mare se trouvait à quelques lieues.
Nos novis, heureux de se retrouver seuls, enfin,
Ne prirent pas le chemin des crottes-aïeux
Trop fréquenté la nuit par le menu crottin.
La lune, rousse cette nuit là, sur la jeune épousée,
De mille paillettes illuminait son corps,
Soulevant, au passage, de lointaines rumeurs jalousées.
Que se passa t-il entre ces chers trésors ?
Au petit matin quand Stéphane les surprit,
Ils se faisaient la tête, se tournant le dos,
Ne pipant mot, la grisaille sur l’esprit.

J’ai lu dans les faits divers de la revue Marigot
Que Madame avait déféqué dans l’eau tant
Qu’une multitude de poissons friands d’excréments
Vinrent déranger et troubler AQUATIC, l’herbivore,
Sans parler de ses pets et de leurs bruits sonores !
De plus Madame avait exigé un petit déjeuner
Sur l’herbe d’une prairie sans box-office.
N’avait-il pas décidé secrètement de parrainer,
Pour immortaliser leur lune de miel, une hospice ?
Heureusement que cette belle dissimulatrice,
Va rejoindre le harem, le temps d’un caprice,
Pense, soulagé, notre hippopo en coulisse …

16 Août 2017 – Jeannine Castel
Photo : Stéphane Roy sur Facebook 
 
 

Publié dans:animaux, Photographe Stéphane ROY |on 20 octobre, 2017 |Pas de commentaires »

Mes souvenirs

IMG_1949

Mes souvenirs
Comme des soupirs
Longs à venir
Se font languir
De ma mémoire.

Sont-ils perdus
Inaperçus
Juste entrevus
Ou bien déçus
Par votre histoire ?

Ils sont partis
Pour quel pays ? …
Mais les voici
À ma merci
Sans histoire.

Ils sont bien là
N’existent pas
Pour ces gens là
Monde d’encas
À mon histoire.

Vos souvenirs
Comme des soupirs
Vont-ils s’enfuir
Ou s’assoupir
Dans une autre histoire ?

 

3 Septembre 2017 – Jeannine Castel
photo : Claude Selig sur Facebook

Publié dans:animaux, Photographe Claude Selig |on 6 septembre, 2017 |Pas de commentaires »
1...8910111213

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus