Archive pour la catégorie 'animaux'

Mademoiselle Koudou

26165637_10211180841896923_6483080459373058455_n

Qu’il est doux
Ce long cou
De mon amie
La grande koudou.

Elle a des yeux de biche
Une discrète barbiche
Des oreilles de veau
En coquille de bulot.

Elle n’aura pas de cornes
Pour franchir les bornes.
Cette fougueuse demoiselle
Pour sauter a des ailes.

Je lui parle d’amour
Agrippé à son immense tour.
Elle me laisse picorer
Ses nuisibles gorets.

Nous allons vers Samburu
Sous le feuillage dru
À côté d’un plan d’eau
Pour baigner ses sabots.

Puis au creux du cou
De ma jolie doudou
De tendres bisous
Je déposerai, lalala itou !

10 Janvier 2018 – Jeannine Castel
Photo : Laurent André sur Facebook

Publié dans:animaux, Photographe Laurent André |on 19 janvier, 2018 |Pas de commentaires »

APPARITION

26169344_1680426475311363_1301544402849868214_n

Un jeune guépard,
Fils de star,
Est sorti du hasard,
Des couleurs de l’automne,
Invité par personne,
À l’heure où sonne
La rencontre.

Resplendissant de lumière,
Il reflétait cette animalière
Attirance de l’homme pour la bête.
Majestueux port de tête,
Distant, encore célibataire,
Il attendait pour vous plaire
Ce rendez-vous.

Des taches de rousseur
Ajoutaient à sa candeur
Une irréelle splendeur.
Deux petites oreilles arrondies
M’ont rappelé une peluche chérie.
Cet instant de bonheur
A figé ses pleurs.

Un jeune guépard
Grassouillet, pas bavard,
A comblé d’un silence
Toute l’errance
Dans une apparition
De la race des champions.
Féline admiration.

Comment ne pas tomber à genoux
Devant un tel rendez-vous !
Qu’il est fou d’être fou
Et même un peu jaloux
De partager si belle beauté
Que l’on voudrait pour soi garder
Toujours à ses côtés.

 

7 Janvier 2018 – Jeannine Castel
Photo : Jacques Montanari sur Facebook

LA STAR

26231944_1679229405431070_3461660740100422355_o

Star parmi les stars,
Baignée de lumière,
D’un papier buvard
Elle a épongé les misères
En un seul regard
Par sa beauté éphémère.

De paille et d’oranger
Sur le Masaï Mara frangé
D’herbes sèches, d’étrangers,
Radieuse, auréolé de dangers,
Elle a survécu jusqu’à ce jour,
Caressée par les élans d’amours.

Des cieux ou Dieux peut-être,
Ont protégé son bien-être.
Ses yeux reflètent les incendies,
Les braises encore incandescentes.
La chaleur dans cette parodie
A fondu ses illusions galopantes.

De rouille et de safran,
D’ocre et de vanille,
Elle porte en ses flancs
Les espoirs en ce jeu de quilles.

D’or et de lumière,
De paix et de guerre,
Belle astre solaire
Venue pour nous plaire.

Mon petit canard
Ma star
Fuyons ce bavard
Monde de canulars.

 

6 Janvier 2017 – Jeannine Castel
Photo : Jacques Montanari sur Facebook

 

 

 

 

 

This morning

26166332_10214685216473813_585807926787943546_n

à Evelyne Carbellido

« Pas plutôt nés que nous voilà
Déjà en ballade, traînant le pas.
Aujourd’hui il a plu, c’est la gadoue
Mais notre maman décide pour nous.
Après une nuit passée sous les feuillages,
Ce matin maman nous mène en apprentissage.
Comment avancer sur de tels marécages !
Nous avons rendez-vous avec un clan de parents,
Cousins, cousines attendent, trépidant
À l’idée de faire ensemble ce grand jeu de piste.
Immense plaisir de quelques safaristes
Qui nous mitraillent à tire-larigot
Pour repartir avec de sensationnelles photos.
 Dis, mam, tu en as déjà vu des escargots ? »
« Non, mais je vois deux limaçons qui traînent trop ! 
Son Altesse Royale votre père serait en colère
S’il voyait ses enfants traîner leurs misères !
Allez ! Pensez à ce bon repas qui nous attend ! »
« Mam, j’ai envie de faire pipi, c’est urgent ! »
« Taisez-vous un peu nous approchons du clan.
Vous irez vous mettre dans ces herbacées
Sagement, en regardant maman chasser. »
« Dis mam, son Altesse va venir ?
Pourquoi il passe son temps à dormir ? »
« Allez-vous enfin arrêter vos commentaires ?! »
« J’ai froid … c’est tout mouillé par terre … »
« Frérot tu sais bien que son Altesse chasse la nuit … »
« Pourvu que maman nous revienne … je m’ennuie,
Sans elle j’ai peur dans le noir… Dis frérot … »
« Tu m’embêtes !  Regarde, admire maman et son rodéo »

 

3 Janvier 2018 – Jeannine Castel
Photo : Jay Kang’e

 

Publié dans:animaux, Groupe Lions Simply 2 |on 10 janvier, 2018 |Pas de commentaires »

PISTACHE

26166438_532258740473737_3628369065234416270_n

Hello, je suis la lionne PISTACHE !
Je monte et démonte vos attaches.
Vos gestes maladroits, vos étourderies,
Vous mettent en situation de pénurie.
Là, je m’amourache pour un appareil Nikon !
Je vous mets au défi de tirer sur le cordon
Afin de récupérer cette boîte à souvenirs
Qui craquent sous mes crocs, quel délicieux plaisir !
Je me régale de contempler vos mines défaites,
Enfin une photographe qui se la joue belle et bête !
Vous vouliez un safari sensationnel, unique ?
Ben mes amis je vous donne la réplique !
Un peu d’humour sur un cliché faussé,
Avec ce doudou, mes lionceaux je vais les récompenser.
PISTACHE ! je vous ai salé l’addition mes champions! !
Désolée, rien ne résiste à ma dentition !
Un bon safariste doit savoir sans relâche
Que PISTACHE flaire de loin les pataches !
Y a de la boue, attention à mes moustaches …

 

3 Janvier 2018 – Jeannine Castel
Photo : Bri Duyols sur Facebook

 

Publié dans:animaux, Photographe Bri Lions |on 9 janvier, 2018 |Pas de commentaires »

Mon petit frère, mon ami

26167404_1836732143047937_8367868170745202160_n

Voici mon petit frère, mon ami,
Mon appui sûr face à l’ennemi.
Mon pote à moi que j’aime bien.
J’ai pas envie de voir couper ce lien
Déjà coupé quand j’ai vu le jour
Entouré de badauds venus me dire bonjour.
Aussitôt nés les dangers de toutes sortes
Nous imposent d’avoir une escorte.
Là, nous revenons d’une course d’apprentissage,
Dorlotés encore par notre mère, notre héritage.
Des tantes, des oncles, tout un clan familial
Qui nous apprennent l’amour filial.
Mon frère, mon petit coeur, cet instant de cajoleries
Nous rassure au milieu de cette jungle de cris,
D’un monde qui se révèle, se dévoile
Sous nos yeux encore remplis de belles étoiles.
Nos voeux pour l’année 2018 les meilleurs
Vous accompagnent en ce monde de Seigneurs.
Puisse l’année nouvelle sur le Mara étinceler
Sur notre faune menacée d’une paix ficelée.
S’il suffisait de voeux pour être heureux …
Ah ! Pouvoir rester ainsi éternellement deux !
Mon ami, mon frère que 2018 nous soit prospère.
Chassons de nos regards ces violentes colères
Qui viennent en conquérantes squater nos terres.
Mon ami, mon frère, je t’aime si fort !
Dis mon frère … pourquoi la mort ?
Serre moi, serre toi contre mon corps …
À deux, nous serons plus forts…
Mon petit trésor c’est la nouvelle année …
À tous nos soutiens, BONNE ANNÉE !
Vos tee-shirts … nous avons hâte de les voir
Dis tu crois qu’il va pleuvoir ? …

 

1 janvier 2018 – Jeannine Castel
Photo : Jo Begood sur Facebook

 

Publié dans:animaux, Photographe Jo Begood |on 8 janvier, 2018 |Pas de commentaires »

NYMPHO et le lion indifférent

26024049_10214886818233236_2782146556880697743_o

« Elle me pompe, me fatigue, cette lionne NYMPHO !
Tout ce barouf pour avoir d’autres marmots !
S’enchaîner avec cette glamour du pays
Pour des lionceaux, des anges dodus … Assailli
Par ses roulades, ses rugissements de bête en chaleur,
Trop c’est trop pour la santé de mon coeur !
Quelle frénésie chez cette bling-bling possédée !
On dirait une demoiselle dont les idées
Ne vont pas plus loin que le bout d’une queue
Qui danse la zumba pour une queuleuleu ! …
Dernière de l’espèce … prétend-elle …
Non, mais elle me ferait croire qu’elle est pucelle !
Ah ! toutes ces femelles et leurs vicieuses ficelles !
Ma petite poule passe au niveau supérieur
Si t’as envie d’un paradis en couleurs ! »
« Mon baby, je veux m’éclater et voler,
Danser, vivre ma vie de lionne épaulée
Par un Roi tel que toi de feu et de glace,
Vite je meurs d’envie, allez mon cher, de grâce
Prenons ensemble cette envolée spectaculaire !
Mon poulain fait bouger ton sage derrière !
Ce coucher de soleil envoutant dans tes yeux
Me conte à quel point n’est ennuyeux
Cet amour que j’attends pour combler mon attente. »
 « Ça y est ! » se dit ce jouisseur … « elle est al’dente !
J’aurais pu en professionnel la satisfaire avant
Mais je dois conserver mon titre de lion indifférent …
Du moins c’est ce qu’on prétend sur le Mara
Quand personne n’est là, même pas un rat ! »

 

29 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Farid Radjouh

Publié dans:animaux, Photographe Farid Radjouh |on 4 janvier, 2018 |Pas de commentaires »

ROMI la belle

26060048_1837095746582711_8188539415167197223_o

Chaud devant ! J’attends de rencontrer enfin
Ce héros, ce léopard royal, cet indompté félin
Qui me fera surfer, me fera évader, décoller
De cette routine qui me pose des collets.
J’ai ma dose de ces chars d’assaut enflammés
Dont l’amour par amour peut me damner.
Je cherche ce sauveur, cette soute vers la liberté
Qui m’amènera, pour notre plus grande fierté,
Sur les tam-tams endiablés d’une musique africaine,
À ses côtés vivre une vie de couple plus sereine.
Cet idéal je le cherche par tous les chemins,
Il tarde à venir, existe t-il au moins ?
Bravant les moqueries d’envieuses rivales
Je cherche cet éclatant léo aux aurores boréales.
Il m’aimera comme personne sous les étoiles …
Une lune de miel sous un lumineux voile.
Ah ! le voilà mon incroyable trésor de mes désirs
Ce fugitif auquel je dirai je te désire !
Vite fuyons pour ce grand plongeon idyllique !
Cachons nous vite à l’abri des remords et critiques,
Ces manchots d’une banquise en détresse
Qui vous harcèlent, ruminent sans cesse.
Volons vers ce bout du monde salutaire,
Désertons pour ce fascinant et extraordinaire
Monde caché dans les battements de nos coeurs.
Savourons, découvrons ensemble leurs douceurs.

Chers amis, passez sans nous un joyeux réveillon
Jalousement je garde pour moi ce léo trop mignon.
Ne faisons pas attendre ce joli coeur si espéré
Bye Bye mes jolis meltingpotiens adorés.

 

31 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Tony Crocetta sur Facebook

 

Publié dans:animaux, Photographe Tony Crocetta |on 1 janvier, 2018 |4 Commentaires »

Méli-Mélo (4)

25626957_1832197773501374_78323325667276939_o

« Dis maman, délivre-nous de la bêtise des hommes »
Mon enfant, s’il suffisait d’une gomme
Pour effacer et recommencer l’histoire
D’une Création qu’un mystérieux Dieu notoire,
Notaire de successions dont les héritages lourds
Nous laissent un monde en grand secours,
Serions nous là toi et moi philosophant
Sur ces terres en compagnie des éléphants ?

La bêtise d’un homme pour avoir croqué la pomme
Qu’une Ève tentée par une ondulante guimauve
A mis dans le pétrin tant de figues enfarinées
Pour un Sauveur qui chaque année renaît,
Revit sa passion jusqu’à la croix dressée
Sur le crâne de sourdes oreilles d’ânes.
Un grand méli-mélo sur nos origines
Qui nous trouve aujourd’hui arrosé d’urines …

La bêtise des hommes délivrés du mal
Ne peut recommencer ce cycle infernal
D’un Big Bang dont les cordes tombées du ciel
Ont servi à la pendaison de cet artificiel
Félon, quelqu’en soit l’appellation.
La bêtise n’était-elle pas déjà dans cette Création ?
Mon enfant, qu’il soit bête ou homme nous voilà
Confrontés aux misères de notre indéniable trépas.

Les anges et les démons sans communs accords
N’ont pour la paix les mêmes ressors.
Les uns voient l’or qui nous a offert la mort,
Les autres voient la mort les délivrer de leur triste sort.
L’enfant se serre contre les flancs de sa mère
De quelle sottise suis-je condamné ma douce mère ?
Saurai-je un jour de la bêtise des hommes
Comprendre ce grand pourquoi inconnu en somme ?…

Délivre-nous de la bêtise des hommes …
Maman, prête moi ta gomme …
Je l’ai toute usée, mon petit homme …

 

27 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Jo Begood sur Facebook

 

Publié dans:animaux, Photographe Jo Begood |on 29 décembre, 2017 |2 Commentaires »

BLACKY

25532253_10214820042363881_697731687549473168_o

Quels buveurs de whisky
Pleins de quoi et de qui
M’ont baptisé BLACKY …
Vous trouvez ça exquis ?
BLACKY … et vous voilà conquis !
Dès que j’apparais, c’est acquit !
À quoi me reconnait-on ?
Sur le blair, j’ai un bouton.
BLACKY ! Oui, j’ai du chien !
Les femelles le savent bien.
Quand il y a de la bagarre
On appelle BLACKY dare-dare !
Je sais, j’ai le prénom d’une guitare …
Mais sur le Mara y a pas de fanfare !
Par contre y a des barbares ignares
Qui prennent notre réserve pour un square …
Entrées, sorties … nous voilà hall de gare !
Pour nous un inquiétant avenir se prépare.
On a bien les girafes comme phare …
Mais elles aussi invoquent les lares …
Non, croyez-moi, j’ai le vert de gris
Tant mon esprit de soucis est pris.
Ces gredins paient même leur droit d’entrée
Pour nous filer des raclées ! Je suis outré !
Mais qu’avons-nous fait à part avoir obéi
À ces gens qui nous ont installé ici ?
Espérons que nous aurons encore des visiteurs
Pour réconforter et écouter nos malheurs.
Bon … c’est Noël chez vous je crois …
Et comme on dit … chacun sa croix …
BLACKY … pourquoi … pour qui …
Tiens, ma crinière a la couleur du whisky …

 

24 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Farid Radjouh

 

 

Publié dans:animaux, Photographe Farid Radjouh |on 28 décembre, 2017 |Pas de commentaires »
1...89101112...15

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus