Archive pour la catégorie 'animaux'

Un jour Africain

49827612_2054451394847144_5082838141182672896_o

Dès que le ciel entr’ouvre ses volets,
La Grande Demoiselle se met à la fenêtre.
Aucun oiseau ne s’est encore envolé
C’est l’heure où tout doit renaître.

Face à l’écran, un film en cinémascope
Défile sous les yeux de cette intriguante
Déçue de ne voir aucun saut d’antilope
Dissiper l’échancrure de cette toile géante.

Cette élégante vêtue de noir, célèbre la naissance
D’un jour africain qui tarde à s’éveiller …
Il paresse, savoure la douceur, prend ses aisances,
Sous cette couette bleutée à l’unique oreiller.

La Belle s’abreuve à ce cours d’eau céleste
Qui traverse et longe les berges de Masaï Mara
Tandis que le soleil sorti d’une autre sieste
Attend le moment de lui sourire aux grands éclats.

Ce jour déjà grisonnant refermera ses volets,
Réjoui de retrouver sa Dame au lever de rideau.
Paisiblement il s’endormira sous le ciel étoilé si beau
Et notre Belle Dame, en l’attendant, comptera les feux-follets.

 

13 Janvier 2019 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photo : Tony Crocetta sur Facebook

 

La belle SIRI

45631615_1175058545980346_7329368751550234624_o

« J’ai l’impression de dominer la Terre !
Allongée sur mon arbre comme moi solitaire.
Solidaire pour me prêter son appui
Même quand il pleut … faute de parapluie !
La panse bien remplie, j’aime cet instant favori.
J’aime ce moment de détente, observer la prairie,
Tous ses hôtes, sans les voir, pouvoir deviner leurs cris
En leur compagnie sous les ardentes calories
D’un soleil de feu qui enflamme de ses rayons
Ma belle savane blonde agitée de leurs passions.
Je peux rester ainsi des heures tout en sommeillant,
Oublier quelques secondes ce danger malveillant.
Le corps alangui sur ce sofa de fortune
Je peux même y passer mes nuits sous la lune.
Cette amie complice de mes chasses nocturnes
M’apparaît quelquefois voilée et taciturne.
Parfois une girafe étourdie ou inconsciente
Ose s’aventurer, mais telle une étoile filante
Décampe aussitôt à grandes enjambées salvatrices
Vers un lieu plus sûr d’espérances factices.
Quand j’ai le ventre plein, la réserve assurée,
Je n’ai pas ce vice de tuer, ce plaisir de torturer.
En tant que prédatrice d’une chaîne alimentaire
Je n’ai rien d’une ogresse sanguinaire.
Je dispose de plusieurs tours de garde en faction
Où je transporte mes rêves et mes petits champions.
En espérant que l’année nouvelle 2019
Nous verra aussi brillants qu’un sou neuf.
J’espère vous revoir nombreux à nos safaris
Malgré ce monde en désordre et en charivari.
À ce monde qui essaie de remonter la pente
Souhaitons lui une ère plus rayonnante.
Ensemble construisons pour le bien de notre planète
Ce monde de demain le cœur en fête.
Enchantée de formuler pour vous mes vœux
Honorée de tous vos like et clins d’oeil amoureux.

VIVE 2019 ! »

 

37228094_2036256636445185_7241447554070609920_n 23621687_1656838794386973_7950981266416228394_n

31 Décembre 2018 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photos : Peter Chebon Abupet safari ventures limited

Trois soeurs

47421768_738341393192737_5041657032675950592_o

Trois sœurs
Belles comme un coeur
Sous les ombrages
Avec nous voyagent …

Voyagent …
Vers l’inconnu
De nos mirages
Tombés des nues.

Des nues…
Ébauhies de nos venues
Trois starlettes
Sur la sellette.

Sur la sellette …
Dans nos mirettes
Chacune à son tour
Cherche un peu d’amour.

Trois sœurs
Trois jolis cœurs
D’un pur bonheur
Cherchent un cœur.

9 Décembre 2018 – Jeannine Castel
 Les poèmes de Chatnine
Photo : Jean Philippe Borg

Mon amie la pluie

fullsizeoutput_cd6

Une pluie froide, vide d’amours,
Fouette inlassablement le sol de la cour
Sous un ciel gris complice de noirceurs
Aux nuages volages comme les cœurs.

Une pluie grasse de grâces attendues
Qui martèle le pavé de mendiants défendus
Par de courageux citoyens épris de justice
À l’approche de Noël et de ses artifices.

La seule chaleur de la couette me réconforte
De cette pluie qui ruisselle sur ma porte.
Des revers de fortune de deuils accumulés
Chaque goutte tombée est un fac-similé.

Une météo rebelle aux pouvoirs humains
Règne sur le monde d’esprits souverains,
Renverse le cap de malheureux riverains
Qui n’ont plus rien du jour au lendemain.

Une pluie glaciale d’une lointaine banquise
Qui s’effrite sous le poids de nos tendres bises,
Patine sur les étendues glacées d’horreurs,
Ce bel héritage de généreux convoyeurs.

Une pluie secrète aux goutelettes désabusées
Humides de tiédeur sournoisement abusée.
Pour quelques euros de plus refusés
La pluie inonde les journaux télévisés.

La couette réchauffée par de possessives couleuvres
Pour mes chats est une bienfaisante œuvre.
Ainsi ensemble nous écoutons la pluie
Qui nous endort au son de ses batteries.

 

16 Décembre 2018 – Jeannine Castel
Photo : Jeannine Castel

Publié dans:animaux, Littérature et Poésie |on 28 décembre, 2018 |Pas de commentaires »

Yess !

37022827_2072486046348152_7738820486527713280_n

La musique commence là où s’arrête le pouvoir des mots.

Aucune note
Aucun son
Ne pianote
D’une chanson
Mes mots.

Aucune musique
À mes mots poétiques
De mes désirs oniriques
N’a vu réplique
À mes mots.

Trop tard, trop tôt,
Le pouvoir des mots
A banni le tempo
De mes maux musicaux
Pour mes mots.

Mes mots musicaux
De courants d’air
Résonnent d’échos.
La musique se perd
Avec ce beau Léo …

 

14 Décembre 2018 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photo : World Heritage Species sur Facebook

 

Publié dans:animaux, Littérature et Poésie |on 28 décembre, 2018 |Pas de commentaires »

On dit …

47134735_2147686378815296_5100958891672338432_n

On dit que j’ai les dents en avant …
 Je trouve ces propos bien décevants !
J’essaie de les cacher en souriant …
Le résultat n’est pas brillant !
Me comparer à cet illustre Fernandel …
À sa mémoire, je me vois immortel.
Trouver que j’ai une tronchouille …
 Celle, peut-être d’une citrouille ?
C’est extra toutes ces bafouilles
Autour de mon portrait ! Quelles andouilles !
Chico, chico, par-ci, chico, chico, par-là,
Sincèrement je n’en reviens pas …
Je compte sur mes doigts mes amis …
Ils m’ont refilé un échantillon de leurs sales amis
Qui m’est resté coincé entre les dents …
Vous n’auriez pas aussi un cure-dent ?
En cette trilogie d’une série comique
De Charpin à Raimu, je suis unique.
Je vous remercie de vos critiques généreuses
Mes mimiques n’en seront que plus fameuses.
Dans cette ascension vertigineuse,
Merci pour cette poésie élogieuse !
Photographe ou photographié …
Je me pose la question … à qui se fier ? …

 

2 Décembre 2018 – Jeannine Castel
 Les poèmes de Chatnine
Photo : Patrick Kientz sur facebook

Manif …

48387314_2114774481876121_4220006097911545856_n

«Quoi ?! Chez vous il y a les gilets jaunes …
Ici on bloque les pistes avec nous,les lionnes.
Chacun, à sa façon, a droit de manifeste.
Comme vous pouvez le voir sur cette sieste.
Pas de crinière à l’horizon pour nous soutenir !
Invoquer sœur Anne… on ne voit rien venir !
À part ces tam-tams à roulettes habituels
Qui sont un peu nos fidèles arcs-en-ciel.
Nous défendons nos mâles en voie d’extinction.
Des chasses rituelles, nous demandons protection,
Itou contre le braconnage, la taxe d’abattage,
La diminution de nos terres sauvages.
Nous réclamons une révision de leur diversité génétique
Pour améliorer leur santé en l’état dramatique.
Nos lions sont devenus une espèce vulnérable,
Maltraités,pourchassés par des âmes peu charitables.
Les hommes et leurs conflits sont leurs prédateurs.
Il est temps d’un vrai dialogue … stop à vos moteurs !
Où est-il ce temps des lions à tête humaine ?
Mihos, fils de Bastet à tête de lion sereine?
Des Saints sauvés par des lions dans les arènes ?
La jungle humaine les a jetés aux lions …
« Qui n’a point d’armes, porte un lion »
Par pitié, sauvez, sauvez nos pigmalions.
Vous voir sourire sur nos insolites roupillons …
Nous désole comme ce monde de couillons.»

 

13 Décembre 2018 – Jeannine Castel
 Les poèmes de Chatnine
Photo : Philippe Frey / Nomades du monde sur Facebook

 

 

Chatoun

IMG_0365

« L’Afrique sinon rien …
Moi, je veux bien !
S’il n’en tenait qu’à moi …
Après tout, je suis chez moi !
Vous nous avez volé et réduit nos terres,
Mis en danger la vie de mes frères.
Tels ces parasites qui sucent ma poire
Vous êtes les prédateurs de notre Mémoire.
Nous mettre en boîtes de conserves …
Depuis des lustres que je vous observe
Jamais le bouchon n’a frôlé l’inimaginable !
L’humain n’est pas digne de notre table !
Ces quelques jours, mois, années, qui sait ? …
M’obsèdent pour tant de nos vies offensées.
Je n’ai que pitié et dégoût pour ces tacticiens
L’Afrique sinon rien …
Au diable ces vauriens !
L’Afrique sinon rien 
Vaincra tous ces acariens. »

 

28 Novembre 2018 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photo : Patrick Kientz

 

 

Miroir, mon bon miroir

43083432_1081740075319046_2543040996271194112_o

Miroir, mon bon miroir
Viendra t-elle ce soir 
Pour ce tête à tête ?
Ma DIESEL, mon amourette.

A-t-elle entendu mon appel ?
Dis-moi est-ce que charnel
Cette attirance envoûtante
Qui jamais ne me contente ?

Si seul et solitaire
Miroir que dois-je faire ?
J’ai lissé ma crinière,
Appris les belles manières…

Miroir, mon bon miroir
Jaunis sont tes espoirs.
Je suis au désespoir !
C’est le burn out sans la revoir

Miroir raconte-moi
Il était une fois
La belle DIESEL et son Roi…
Mais sans désarroi ! …

 

5 Octobre 2018 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photo : Barbee Bergan sur Facebook

Un tigre amoureux

IMG_4499

C’est un tigre royal amoureux, solitaire,
De passage en cette petite station balnéaire.
Il est accro des bains de minuit.
L’eau, pour lui, est de bonne compagnie.
En ce coin stratégique de rencontres,
Il n’a nul besoin d’une montre !
Après la chaleur écrasante du jour
Il vient retrouver sa tigresse d’amour.
Aventureux opportuniste, il ne refuse pas,
Une proie venue arroser un indigeste repas.
Guidé par un parfum odorant, provocant,
Il s’attarde parmi les nénuphars, les reniflant.
Il sait que sa belle est dans les parages …
Ses feulements l’invitent à venir sous les feuillages.
Et c’est avec une fleur en guise de grimace
Qu’il va la lui offrir pour briser la glace,
Lui éviter de vigoureux coups de patte.
Il préfère à cela des caresses de moustaches !
Peut-être qu’une fleur prolongera les attaches
Avec cette femelle qui chasse aussitôt ses amants
Après tout le scénario de l’accouplement..
Les préliminaires de folles poursuites nautiques
Ont donné au point d’eau de grosses coliques !
Ils ont fait fuir les éventuels visiteurs assoiffés
Pour vivre en ce coin idyllique leur conte de fées.
Petit séjour dans un palace privé avec tout le confort
Où ils ne reviendront pas fêter leurs noces d’or …

 

3 Août 2018 – Jeannine Castel
Photos : banque d’images gratuites sur le net

 

Publié dans:animaux, Littérature et Poésie |on 14 août, 2018 |Pas de commentaires »
12345...15

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus