Archive pour la catégorie 'animaux'

On dit …

47134735_2147686378815296_5100958891672338432_n

On dit que j’ai les dents en avant …
 Je trouve ces propos bien décevants !
J’essaie de les cacher en souriant …
Le résultat n’est pas brillant !
Me comparer à cet illustre Fernandel …
À sa mémoire, je me vois immortel.
Trouver que j’ai une tronchouille …
 Celle, peut-être d’une citrouille ?
C’est extra toutes ces bafouilles
Autour de mon portrait ! Quelles andouilles !
Chico, chico, par-ci, chico, chico, par-là,
Sincèrement je n’en reviens pas …
Je compte sur mes doigts mes amis …
Ils m’ont refilé un échantillon de leurs sales amis
Qui m’est resté coincé entre les dents …
Vous n’auriez pas aussi un cure-dent ?
En cette trilogie d’une série comique
De Charpin à Raimu, je suis unique.
Je vous remercie de vos critiques généreuses
Mes mimiques n’en seront que plus fameuses.
Dans cette ascension vertigineuse,
Merci pour cette poésie élogieuse !
Photographe ou photographié …
Je me pose la question … à qui se fier ? …

 

2 Décembre 2018 – Jeannine Castel
 Les poèmes de Chatnine
Photo : Patrick Kientz sur facebook

Manif …

48387314_2114774481876121_4220006097911545856_n

«Quoi ?! Chez vous il y a les gilets jaunes …
Ici on bloque les pistes avec nous,les lionnes.
Chacun, à sa façon, a droit de manifeste.
Comme vous pouvez le voir sur cette sieste.
Pas de crinière à l’horizon pour nous soutenir !
Invoquer sœur Anne… on ne voit rien venir !
À part ces tam-tams à roulettes habituels
Qui sont un peu nos fidèles arcs-en-ciel.
Nous défendons nos mâles en voie d’extinction.
Des chasses rituelles, nous demandons protection,
Itou contre le braconnage, la taxe d’abattage,
La diminution de nos terres sauvages.
Nous réclamons une révision de leur diversité génétique
Pour améliorer leur santé en l’état dramatique.
Nos lions sont devenus une espèce vulnérable,
Maltraités,pourchassés par des âmes peu charitables.
Les hommes et leurs conflits sont leurs prédateurs.
Il est temps d’un vrai dialogue … stop à vos moteurs !
Où est-il ce temps des lions à tête humaine ?
Mihos, fils de Bastet à tête de lion sereine?
Des Saints sauvés par des lions dans les arènes ?
La jungle humaine les a jetés aux lions …
« Qui n’a point d’armes, porte un lion »
Par pitié, sauvez, sauvez nos pigmalions.
Vous voir sourire sur nos insolites roupillons …
Nous désole comme ce monde de couillons.»

 

13 Décembre 2018 – Jeannine Castel
 Les poèmes de Chatnine
Photo : Philippe Frey / Nomades du monde sur Facebook

 

 

Chatoun

IMG_0365

« L’Afrique sinon rien …
Moi, je veux bien !
S’il n’en tenait qu’à moi …
Après tout, je suis chez moi !
Vous nous avez volé et réduit nos terres,
Mis en danger la vie de mes frères.
Tels ces parasites qui sucent ma poire
Vous êtes les prédateurs de notre Mémoire.
Nous mettre en boîtes de conserves …
Depuis des lustres que je vous observe
Jamais le bouchon n’a frôlé l’inimaginable !
L’humain n’est pas digne de notre table !
Ces quelques jours, mois, années, qui sait ? …
M’obsèdent pour tant de nos vies offensées.
Je n’ai que pitié et dégoût pour ces tacticiens
L’Afrique sinon rien …
Au diable ces vauriens !
L’Afrique sinon rien 
Vaincra tous ces acariens. »

 

28 Novembre 2018 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photo : Patrick Kientz

 

 

Miroir, mon bon miroir

43083432_1081740075319046_2543040996271194112_o

Miroir, mon bon miroir
Viendra t-elle ce soir 
Pour ce tête à tête ?
Ma DIESEL, mon amourette.

A-t-elle entendu mon appel ?
Dis-moi est-ce que charnel
Cette attirance envoûtante
Qui jamais ne me contente ?

Si seul et solitaire
Miroir que dois-je faire ?
J’ai lissé ma crinière,
Appris les belles manières…

Miroir, mon bon miroir
Jaunis sont tes espoirs.
Je suis au désespoir !
C’est le burn out sans la revoir

Miroir raconte-moi
Il était une fois
La belle DIESEL et son Roi…
Mais sans désarroi ! …

 

5 Octobre 2018 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photo : Barbee Bergan sur Facebook

Un tigre amoureux

IMG_4499

C’est un tigre royal amoureux, solitaire,
De passage en cette petite station balnéaire.
Il est accro des bains de minuit.
L’eau, pour lui, est de bonne compagnie.
En ce coin stratégique de rencontres,
Il n’a nul besoin d’une montre !
Après la chaleur écrasante du jour
Il vient retrouver sa tigresse d’amour.
Aventureux opportuniste, il ne refuse pas,
Une proie venue arroser un indigeste repas.
Guidé par un parfum odorant, provocant,
Il s’attarde parmi les nénuphars, les reniflant.
Il sait que sa belle est dans les parages …
Ses feulements l’invitent à venir sous les feuillages.
Et c’est avec une fleur en guise de grimace
Qu’il va la lui offrir pour briser la glace,
Lui éviter de vigoureux coups de patte.
Il préfère à cela des caresses de moustaches !
Peut-être qu’une fleur prolongera les attaches
Avec cette femelle qui chasse aussitôt ses amants
Après tout le scénario de l’accouplement..
Les préliminaires de folles poursuites nautiques
Ont donné au point d’eau de grosses coliques !
Ils ont fait fuir les éventuels visiteurs assoiffés
Pour vivre en ce coin idyllique leur conte de fées.
Petit séjour dans un palace privé avec tout le confort
Où ils ne reviendront pas fêter leurs noces d’or …

 

3 Août 2018 – Jeannine Castel
Photos : banque d’images gratuites sur le net

 

Publié dans:animaux, Littérature et Poésie |on 14 août, 2018 |Pas de commentaires »

Sans nos mamans

37939379_258850831562575_2363868416814612480_o

Dans le brouillard, sans nos mamans,
À découvert, sans aucun paravent
Entourés de tous ces monstres inquiétants,
Dans ce brouillard, notre peur va de l’avant.

Dans le brouillard, sans nos mamans,
Brebis égarées sans chien de garde,
Nos mamans, obligées, s’en vont chassant
Des proies qui nous ressemblent, hagardes.

Dans le brouillard, sans nos mamans,
Victimes esseulées de pères délinquants
Dévorées même par ceux nous ressemblants …
Nous sommes trois mais jusqu’à quand ?

Dans le brouillard, sans nos mamans,
Cette faim qui nous tenaille en permanence,
Ce vide nous effraie en leurs absences,
Nous inquiète, gâche nos jeux de leurs tourments.

Dans le brouillard, sans nos mamans,
Nous attendons sagement, patiamment,
Le retour de nos héroïnes chargées de présents
Rassurées de compter aucun absent.

Dans le brouillard, sans nos mamans
Qui ont préféré rester célibataires,
Leur choix nous laisse bien impuissants
Dans le brouillard sans nos mamans.

Dans le brouillard, sans nos mamans,
La goutte de lait reste en suspens …
Les câlineries, d’un souvenir, ravigotent ces durs moments,
Réconfortent l’attente qui a paralysé nos sens.

Dans le brouillard, sans nos mamans,
Nous languissons après ce temps
Qui s’éternise de doutes sanguinolents
Vite oubliés dans les pattes de nos mamans.

Bientôt nous serons forts et grands.
Nous irons avec elles encore quelque temps.
Puis le brouillard enveloppera nos mamans
D’inconnus sentiments de vos mamans. 

 

28 Juillet 2018 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photo : Wonderfulworld Acswell Lions Acswell  sur Facebook

 

 

 

MORANI, dit le Rouquin …

20776450_1936684503246131_3758076057117790562_o

Je m’appelle MORANI dit le Rouquin …
Je suis chargé de défendre la cause
De mon peuple en déclin.
En cette JOURNÉE MONDIALE DU LION 2018, j’ose
Tirer la langue à tous ces sauvages
Qui nous chassent, pour leur art de vivre,
De nos terres naturelles, antichambre de carnages.
Héritier d’un royaume, figure de proue,
JE DENONCE ces machiavéliques gargantuas ivres,
D’exterminer ma race, là devant vous.
JE DENONCE vos abus qui nous forcent à nous adapter
Pour des opinions d’explorateurs inadaptés.
Un temps de restauration est à souhaiter !
JE DENONCE en cette pétaudière 
Ces braconnages corrompus par d’indignes traités.
JE DENONCE vos relations truquées et guerrières.
Je suis à la recherche d’hommes de talents
Qui dirigeront en cette dépression conservatrice,
Relanceront, en compagnie, la fin de nos tourments,
Exténueront ce commerce de présumées brides salvatrices.
Dans cet Etat sauvage, ROC STAR des gains,
Je salive sur la banqueroute de vos destins
VOUS les profanateurs de votre propre tocsin.

 

10 Août 2018 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photo : Yaron Schmid sur Facebook

Lorsque les lionnes

37860000_256906668423658_17170686543921152_o

Lorsque les lionnes sortent du brouillard …
Mud Bull, le buffle, sait qu’il est déjà bien tard.
Les chasseresses accompagnées de leurs rejetons
S’apprêtent à leur offrir un bon gueuleton.

Lorsque les lionnes sortent du brouillard …
Nous, les lions, repus, admirons, peinards,
Ces diablesses, maîtresses de nos faiblesses,
Qui partent en famille semer leurs tendresses.

Lorsque les lionnes sortent du brouillard …
Au coeur de la mêlée, nous attendons, veinards,
Le retour de ces déesses chargées de victuailles,
Éreintées, suivies de toute notre marmaille.

Lorsque les lionnes sortent du brouillard …
Parfois, face à de récalcitrants gueulards,
Nous intervenons, histoire d’adoucir la sérénade
Que nous réservent ces ogresses au retour de la balade.

Lorsque les lionnes sortent du brouillard …
Le baobab sait que ce soleil fêtard
Va revenir de ses frasques nocturnes, vantard,
Lui conter des histoires offertes par le hasard.

Lorsque les lionnes sortent du brouillard …
C’est déjà la nuit pour les malheureux trouillards
Qui voient à regret le jour qui va s’éteindre
Sur ce qu’ils ont de plus cher à étreindre.

Lorsque les lionnes sortent du brouillard …
Les insomnies errent parmi les traquenards
Qu’ils soient geule de lion ou gueule de loup,
Du jour et de la nuit c’est toujours itou.

 

27 Juillet 2018 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photos : Wonderfulworld Acswell Lions Acswell  sur Facebook

 

LITTLE RED

37344149_2034744076596441_4568205058012872704_n 

LITTLE RED est vexée, mécontente,
Son entourage, déçu, se lamente.
Son playboy favori se moque d’elle …
Bredouille, elle est de retour, peu fière d’elle.
Seule la plaie sanguinolente plaide
Qu’elle n’a reçu aucune entraide
De ce macho, compagnon des clairs de lune
Qu’elle adore malgré cette humiliante infortune.
De loin, le rescapé, ce zèbre vainqueur
Lui donne la nausée, des battements de coeur.
Rester sur une défaite, c’est impossible …
Il lui faut à tout prix une nouvelle cible.
Ramener un butin pour ne plus entendre
Les sarcasmes de son cher et féroce tendre.
LITTLE RED est une rêveuse aux pensées sauvages
Parfumées d’odeurs, d’espaces aux beaux rivages.
Cela lui joue des tours quand elle chasse …
Elle est distraite par le moindre vol d’une échasse,
Le petit sifflement d’un oiseau nouveau-né …
Elle a besoin LITTLE RED d’embellir sa journée.
La tâche est difficile, les attaches sont fragiles.
Comment ne pas craquer sous cette foutue bile …
Rêver lui fait oublier le temps d’un réveil
Autre chose que lui dicte son sommeil
Qui n’est jamais de plomb comme ce soleil
Et ces mouches qui voudraient bien du miel.
Perdue dans sa rêverie, elle n’entend plus,
Ne voit plus que cet arc-en-ciel
Tendu dans le ciel tandis qu’un éléphant
Surveille, serre de près son petit enfant.
Tout est possible, le temps est suspendu, serein,
LITTLE RED, ensemble allons vers demain …

 

17 Juillet 2018 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photos : Peter Chebon sur Facebook

 

Les filles de Telia

                                                                                          IN0413.11517

Premier clin d’oeil vers Tadoba.
Après les grands fracas de leurs ébats,
C’est dans les eaux de couleur orangé
Que les filles de Telia viennent patauger.
En osmose avec cette aride nature,
Mises à part leurs élégantes rayures,
Leur blancheur zébrée de noir,
En harmonie, elles règnent en ce terroir.
Complices, elles se délassent, profitent
De ce bain d’une eau non bénite
Qu’il va falloir quitter trop vite
Car toutes ces grosses et dures pépites
Incitent ces belles naïades délassées
À passer à table après avoir chassé.
Un dernier clin d’oeil, les flancs trempés,
Les filles de Telia ont de ma vue décampé …
Premier coup de crayon estompé, effacé,
Pour ces félins au podium haut placé
Qui m’arrivent avec toute leur panacée
Dont je ne sais sur quel pas avancer …
Avec puissance, honneur et hild combat,
Selon l’étymologie signifiée par ce prénom,Telia,
Me rejoint Sainte Mathilde ou Maud, plus populaire,
Avec ces tigres dynamiques et volontaires.
C’est un beau cadeau du ciel et de la Terre
Que cette Sainte intelligente et sociable,
Avide de connaissance, s’invite à ma table …
Je n’avais pas prévu cette fin de poème !
Une sortie de bain pour ces tigres que j’aime !
Paradoxe, son signe astrologique associé est le lion,
Avouez que Telia et ses filles ont place sur le podium.

 

IN0413.11561 IN0413.11418

8 Juillet 2018 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photos : Pierre Chéron sur Facebook

 

 

 

12345...15

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus