Oh oh oh

52945525_2373984595968088_7965797920299548672_o

Avec mon sabot dondaine
Dandy qu’à cela ne tienne
Oh oh oh
Avec mon sabot
Je suis le capitaine
Et cloue le bec
À tous ces blancs-becs.

Je fais un carton chaque fois !
Et même pas un sabot en bois !
C’est la fête foraine ! Non mais …
Troubler le calme de cette verte ivraie !
Ce n’est pas en Lorraine, vilaine,
Que vous trouverez cette étrange dégaine
Qui me sied pour me déplacer
Avec mon sabot sans lacets !

Je cherche cette reine
Qui a planté sur la plaine
Des envolées de graines
Pour des bosquets de marjolaine.
Et l’âme en peine, je trace, je traîne,
Pour ces quelques étrennes souveraines.
Quelle angoisse cette attente, vilaine …

Dandy mais non fils de roi
Ce père de la babouche crois moi
Avec son bec en sabot
Miaule, gémit sous sa parure grise
Et d’un tranchant cisaille à sa guise
Ces prises de bec tapageuses
Dans ces eaux marécageuses
Dont je suis le capitaine
Avec mon sabot dondaine
Oh oh oh
Avec mon sabot.

 

7 Mars 2019 – Jeannine Castel
 Les poèmes de Chatnine
Photo : Prisca Pellerin Parti Pris’ photography sur Facebook

 

Publié dans : Littérature et Poésie, oiseaux |le 15 avril, 2019 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus