Le corbeau, le coyote et le bison

54405434_800516480308561_7470321576680882176_o

Un noir corbeau
Bison, bison, bison
Perché sur une corne
Bison, bison, bison
Fait le beau
Se prend pour une licorne.

Un timide coyote
Corbeau, corbeau, corps beau
Salive sur l’escalope
Corbeau, corbeau, corbeau
Juchée sur une tête
D’un bison de conquête.

Quelle tête de linotte
Bison, bison, bison
Que celle de l’oiseau
Corbeau, corps beau, corbeau
Car ce malicieux coyote
Convoite double calottes.

Le corbeau pris de court
Bison, bison, bison
Vise plus grande tour
Coyote, coyote, coyote
Laisse la garnison
Et quelques crottes.

D’avoir les yeux plus gros que le ventre
On perd l’équilibre et son centre.
Un tien vaut mieux que deux tu l’auras
Des trois un seul la neige enterra.
Ventre affamé n’a pas d’oreilles
Le bison baye aux corneilles.

 

19 Mars 2019 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photo : Jean Philippe Borg sur Facebook

 

 

 

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus