Panique à la piscine

53298624_559676527865249_4958858219351965696_o

CRIC et CROC s’entendent comme larrons en foire.
RISETTE en perd le nord face aux déboires
Que ces deux lascars occasionnent à sa Cour.
Une Cour qui s’emmêle les pinceaux face à ces amours.
Qui est CRIC ? Qui est CROC ? On ne sait …
Lequel des deux est fautif d’un méfait ?
Pas plus tard qu’hier, ils ont mis la panique
À la piscine de quelques grosses bourriques
Qui n’eurent rien de mieux que cette pensée idiote …
Celle de les faire tomber avec elles dans la flotte !
Prises d’hystérie communicative ces folles 
Faillirent noyer ces innocents drôles.
Heureusement que le bruit de leur vacarme
Alerta la surveillante de ces petiots sans armes.
Trempés, tremblants de peur, ces deux chéris
Suffoquaient, recrachaient toutes les intempéries
Qu’ils avaient dans cette bousculade nautique
Avalées et gonflés comme deux petites barriques
Ils vomirent toute l’eau de la Mara-Plage.
Ce qui jeta un froid parmi les nombreux commérages.
«Bien fait ! … c’est pas étonnant ! … Encore eux ! …
Ils se croient tout permis ces deux petits morveux !
Tout ça parce que fils de reine, ils s’imaginent
Faire ce que bon leur semble … Pire que des gamines …
Qu’ont-elles eu de faire tomber exprès ces petits ?
Encore une vengeance … quels esprits petits ! …»
RISETTE incendia du regard toutes ces commères.
Sans réchigner aussitôt elles s’en retournèrent
Chacune à leur besogne, riant sous cape
De ce mauvais tour digne d’une farce et attrape.
L’incident aurait pu tourner au vinaigre pour RISETTE …
Mais RISETTE n’est point bête … deux trônes pour leurs fillettes !
Mais peut-on déchoir une reine de son trône ?
Subir ou rester … le pouvoir fanfaronne.
Loin de tout ça CRIC et CROC à peine calmés
Complotent … quelle bêtise vont-ils acclamer ?

 

4 Mars 2019 – Jeannine Castel
Les poèmes de Chatnine
Photos : Virginie Liardat sur Facebook

 

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 28 mars 2019 à 6 h 44 min rougepolar écrit:

    J’adore ! Excellente analyse ! On dirait du La Fontaine

    Dernière publication sur Rougepolar : La souffrance fait grandir.

    Répondre

    • le 28 mars 2019 à 15 h 11 min chatnine écrit:

      Merci beaucoup pour vos bonnes paroles encourageantes. Les conditionnels amoureux de RISETTE de ma page Facebook souhaitent que RISETTE meurre de vieillesse … pas de panique mes muses s’en occupent !
      A très bientôt j’espère et encore merci de votre soutien.

      Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus