TROU NOIR,,,

Témoin d’un monde en décrépitude
En dépit de la barre haute des études …
Ce coup de barre d’assassins corrompus
A contaminé la planète de leurs abcès de pus.

Témoin misérable, bonne qu’à voter,
Ces illusionnistes m’ont fait miroiter
Des projets ambitieux … idiote primate…
Révélateurs de trafics et de numismates.

Témoin d’un engrenage d’une meule,
Il me reste mes coups de gueule
Face à des médias de folies revêtus
Qui sauvent d’un côté et de l’autre tuent.

Témoin, je pédale dans la choucroute
Gavée de saucisses, de lardons en déroute.
Impossible rétropédalage d’un confort
Qui conduit Terre et terriens à la mort.

Témoin inconsolable, je partirai meurtrie
Face à la grande détresse d’appels, de cris,
Ignorante de savoir comment finira
L’histoire de ma Terre infestée de rats.

Personne n’étant revenu de la ligne d’arrivée
Le Paradis, l’Enfer, la vérité livrée …
En tout état d’âme avec encore la foi
Le monde cheminera vers son Chemin de Croix.

D’où vient le vent, j’observe la fumée
Qui suffoque sous les nombreux calumets,
Traités, référendums, des vertes et des pas mures
Témoin jusque dans ma signature.

Aucune image pour illustrer à quel point
Ces courageuses mains du monde de demain
Le rebâtiront sur les décombres du passé
Fortes de l’expérience des Trépassés.

 

21 Mars 2019 – Jeannine Castel

 

Publié dans : Littérature et Poésie |le 21 mars, 2019 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus