Le dernier pont

fullsizeoutput_bf8

Soeur Joseph, une religieuse dont mes joues ont gardé quelques cuisants souvenirs … m’avait donné cette image pieuse.
Ses quelques mots ont soutenu parfois mon quotidien.
Depuis le tragique évènement survenu à Gènes en Italie ces quelques mots me laissent dubitative quand au sens obscur du chemin de la foi.
Ces malheureuses victimes ont rejoint leur dernière demeure avec l’écroulement d’une partie de ce pont.
Une remise en cause qui dormait dans mon missel et me laisse pensive à bien des éveils.

En hommage aux victimes et à leurs proches.

 

Appelés à mourir ensemble …
Il a suffi d’un pont, d’un vol …
Cruelle mort qui nous rassemble.
Tombe la neige sur ces envols.
Faire d’une pierre plusieurs coups,
La faucheuse bosse en solitaire ?
Les statistiques accrochées à son cou,
Sous sa coupe, ont fort à faire !
Être né quelque part, jusque là,
Pour changer de vie en ce rendez-vous …
Minuit, midi … symboles que tout cela
De ce grand rébus dessiné pour nous.
D’une confiance faite à ces obscurs souterrains
Occupés par des esprits du malin,
Ces ponts traversés, demeures du destin,
Nous enterrent sur un même chemin.
Appelés à mourir sans garde du corps,
En collectivité, dans les flammes mortelles,
Tués en a cappella par cette muette mort
Ses shows cabrent mes sauts de gazelle.
Sensible à ce point commun d’une coopération
Je compatis à la douleur de ces disparitions
Qui plongent le monde dans des vidéos
Organisées, sans poésie, par des bourreaux
Complices de phoenix ressuscités, responsables,
Promus en abattoir, enlisés dans le sable,
Sélectionnés dans le programme d’un sablier.
Seule la mémoire reste victorieuse en ce tas de fumiers.

 

16 Août 2018 – Jeannine Castel

Les poèmes de Chatnine sur Facebook

 

Publié dans : Littérature et Poésie |le 17 août, 2018 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus