Te laisser partir

30739055_1847113698668660_8972529806281277440_o

Je te laisse partir
Alors que du Zéphir
Apparaît la lumière
Sur nos sombres ornières
D’un soleil couchant
Pour une dernier chant
Qui dérive sur l’onde
À l’indifférence du monde.

Te laisser partir
Sans te retenir,
Alors que ma nuit féconde,
À l’abri du monde,
De mon arbre enraciné
J’avais pour toi dessiné
Un horizon flamboyant.
Mon pauvre amour ignorant !

Te laisser partir
Pourquoi te retenir !
Si noirs sont tes désirs.
Sans y revenir,
Sur cet étroit ruisseau,
Je n’ai que cette photo
À t’offrir en souvenir
De t’avoir laissé partir.

Te laisser partir
La nuit va revenir
Mon âme va guérir
Car au lever du jour
Un bien plus bel amour
M’attend au détour.
Te laisser partir par amour
Sans le moindre recours.

Te laisser partir.
Déjà le nadir du plaisir
Balaie devant ma porte
Les quelques feuilles mortes.
Elles ne sont que les mensonges
Semblables à ceux des songes
Et d’un coup d’éponge
Je te laisse partir !

 

16 Avril 2018 – Jeannine Castel
Photo : Gil Strec sur Facebook

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus