Vous m’en direz tant

29187030_1849257505106927_8937382369090194384_n  IMG_3134

Follement gaies, deux grues cendrées,
Sur le pré encore vert, font le pied de grue.
Arrivées on ne sait d’où, de quelle contrée,
Ces deux folasses battant de l’aile ont cru
Pouvoir faire affaire à la saison des crues …

L’une, de son aile, incite à la débauche, harangue
La clientèle discrète se mordant la langue,
Étant peu habituée à ce genre de démonstration
Pour prendre un plaisir comme une attraction.
Vivre avec son temps, certes, mais une telle fraction …

L’autre de ses grandes ailes déploie
Toute la panoplie innocente des filles de joie.
« Que voulez-vous cette perverse déviation
A mis une houppette sur notre réputation.
Alors ne soyez pas choqué de notre évolution. »

Aussitôt quelques clients de première heure,
Amateurs du beurre et de l’argent du beurre,
Après réflexion et conciliabule, s’aventurent,
Hésitant toutefois sur ces cas de figure
D’un choix, deux poids, deux mesures.

Mais, voilà qu’au premier client, ces furies
Se battent, s’arrachent ce précieux épris
Qui se barre de ses folles furieuses en bataille
Chassant ainsi tout espoir de fiançailles …
Sous l’oeil amusé d’un buffle venant de Cornouailles.

Depuis, commérages et ragots vont bon train.
Abou, toujours Abou, ce fidèle témoin,
N’en croit pas ses oreilles et vers l’otocyon,
Qu’il cherche en vain, pour une radio-station …
Ne sait comment arrêter ces rumeurs de plumes en chaleur …

 

29177435_1849257615106916_4211170280075211370_n IMG_3136 

IMG_3135

14 Mars 2018 – Jeannine Castel
Photographies : Abou Kilambo sur Facebook

 

 

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus