Dans le ciel de Madame Lallouette

26114460_1627617647298706_911366250919707206_o

En cette sombre histoire de l’avenir,
Je n’ose croire à ces divins soupirs
Sur les Terres du Masaï encore endormies
Au terme d’une année d’orages et d’accalmies.
Il semblerait que mon projet de safari de ce jour
Figure déjà à l’horizon de leurs amours …
Amours de chérubins bouclés sous le regard
Attendri d’un Père qui écoute, peinard,
Les rêves enfouis de ce petit prince blond
Couché sur les nuages qui font un roupillon.
En attendant ce décollage annoncé …
Il me faudra des nuits, des poèmes, des énoncés,
Car malgré toutes les richesses que m’offre le ciel
L’argent, toujours l’argent, ce traite artificiel,
Mobilise mes envies, calme et freine mes délires
On sait que le poète … mais que dire ? …
Dire que ce ciel chargé de mes nuages
N’est pas celui d’un autre à travers mon visage ?
Des vols sont programmés pour la nouvelle année,
Le ciel veille sur ces terres violées, condamnées.
L’un regarde le passé, l’autre broute l’avenir …
La beauté de ce ciel ne peut être qu’espérances.
L’ange gardien des lions est serein, en somnolence.
Des dames en hénin viennent en procession
Offrir un éléphanteau admiratif devant tant de dévotions.
Méli-Mélo de génies dans tous les sens, retournés,
Porteurs de leurs voeux pour la nouvelle année.
La tête dans les nuages avec mon ciel je voyage,
Troublée par le méli-mélo de ce rapt en image.
Encore une fois est-ce bien un présage ?
Et toujours la colombe de la Paix en message.
Voyage, voyage… dans le ciel de Madame Lallouette
Je n’y ai pas vu de serpent à sonnettes …

 

30 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Marie Hélène Lallouette

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus