Boule de neige, le léopard

23215707_1577313948995743_3563847758431609369_o

La queue en suspens, interrogative,
La patte attendant le signal du départ,
Des crocs dégoulinant d’une discrète salive,
Je vous présente Boule de neige, le léopard.
Je l’ai rencontré un jour de Mars, à la volette,
En marche vers une proie qu’il convoitait,
Ses flancs creux, depuis peu à la diète,
Dans les herbes folles, subitement il a déboîté.
N’osant respirer, ni faire le moindre mouvement,
Je l’observais, cachée derrière un imaginaire écran.
Deux belles citrines serties sur des yeux gourmands,
Une élégante selle de rosettes lui donnaient un look flambant.
Il me tendit sa patte en guise de bienvenue,
Tandis qu’une reporter du nom de Lallouette
Prenait en flagrant délit notre entrevue,
N’ayant pour matos que mon flash de poète.
Ce solitaire félin, grimpeur de première,
De blanc et de marron chamois au jaune pâle,
Venait de quitter l’arbre abritant sa garçonnière,
Poussé par une furtive et opportune fringale.
À l’ouïe et à l’œil,
Bon pied, bon œil,
D’un son rauque et grinçant, Boule de neige,
Son pompon en tire-bouchon, que sais-je,
A traversé mon rêve, léger flocon de neige
Qui voltige sous le souffle timide des perce-neige.
Quand j’ai la nostalgie de ce rêve éveillé,
Lui perché sur son arbre, moi nichée dans mon oreiller,
Je viens le retrouver, complices émerveillés,
Pour un festin d’un étrange partage animalier.

 

6 Novembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Marie-Hélène Lallouette sur Facebook

 

 

 

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus