Pour un excès de gentillesse

17917867_1696929683941031_6317722713889722891_o

Pour un excès de gentillesse
qui lui a coûté la peau des fesses
puisque le voilà condamné,
enfermé, jugé comme un damné.
En taule jusqu’à perpette, 
il ne lui reste que ses noisettes
cachées par la censure …
Quelle déconfiture !

Pour un coin de ciel bleu
offert à tous ces gueux,
le voilà nu comme un ver
derrière ces barreaux de fer.
Cellule 24, d’une prison désaffectée,
il se retrouve abandonné, bien affecté …
par cette gentillesse qui lui revient
de tous ses amours diluviens.

Pour un excès de gentillesse …

 

19 Avril 2017 – Jeannine Castel
photo de Gil Strec sur Facebook

 

Publié dans : Littérature et Poésie |le 20 avril, 2017 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 21 avril 2017 à 9 h 28 min 010446g écrit:

    triste!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Ce soir je veux partager

    Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus