Archive pour février, 2016

Flotte

images

Pluie vermicelle
Vaut-il mieux l’ombrelle 
Ecrasée de chaleur
Qu’un parapluie rieur ?

Pluie fantasque
Clapotis de tes flaques
Que nous évitons
Saute-moutons !

Pluie lave vaisselle
Hivernale tonnelle
Aux pampres dépouillés
En deuil de l’été.

Pluie de nos amours
Petit bonheur du jour
Ô combien éphémère
Calorifère.

Pluie qui dégouline
Sur nous, coquine,
Le corps ne buvant plus
Sous un pardessus.

Pluies torrentielles
Vidanges du ciel
Inondant sur ton passage
Tes amis de rivage.

Pluie du laisser aller
De l’artiste la pensée
Pluie du petit matin
Bruine, crachin.

Pluie battante
Pluies diluviennes
A seaux, à torrent, averse,
Pleuvoir berce.

 

1 Février 1984
Jeannine Castel

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 29 février, 2016 |Pas de commentaires »

Resto plage

images

à Sophie

Un Mourillon beach envahi par les flots.
La mer d’une rage blanche fracasse
Ses vagues houleuses à la vitesse d’un galop
Contre les blocs de la digue que tracassent
Cette furie agitée de violence
Sous l’emprise d’un vent dément.
Au large des lumières dansent …
Ce sont les Ferries pour la Corse partant.
Dans cette tourmente déchainée, j’ai pu voir
Sous des trombes d’eau, ruisseler
Un rideau de pluie limpide sur un isoloir
M5 abritant quelques agnelets
Se régalant de daurade et de loup.
Seul le scintillement argenté de bracelets
Troublait le vitrage aux images floues
Déformées par l’eau dégoulinant, charmée
De ces hôtes par elle invités, fêtant
Le départ et l’arrivée de retrouvailles animées.
Chacun est reparti le coeur content
Sous le vent et la pluie plus cléments
Satisfaits de ce rendez-vous avec maman.

 

 

27 février 2016
Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 28 février, 2016 |Pas de commentaires »

Hou ! hou !

images

Une pluie froide a intimidé
Les baladins en cette fin de semaine.
Un vent dément a renforcé l’idée
Que sortir n’était pas de bonne aubaine.
J’entends ce fou furieux hurler,
Tambouriner sur les portes bancales
Alors que le sieur Hollande se fait huer
Au salon d’une Agriculture en cavale.
Quelques passants courageux, amoureux
Des tempêtes affrontent les ruades,
Se moquent du ciel ombrageux
Sous les gouttières devenues cascades.
Bottés ils pataugent dans les flaques,
Enfant soudain, les voici de nouveau,
Les chauffards éclaboussent leurs frasques,
Troublent le quotidien surgit des eaux.
Quelques futés attendent l’accalmie…
Un rayonnement blafard annonce un répit …
Aussitôt à la vitesse d’une épidémie
Les voilà qui se ruent vers les sorties.
Les rigoles des trottoirs chantonnent
Vite, on se presse vers l’urgence.
Les gouttes d’eau tremblotent, poltronnes,
D’une bourrée sautillent en cadence.
Vite on s’engouffre dans un abri de fortune,
Avec tous ces changements de lune !
De lunatiques temps, voici le Président
Solidairement parlant …
Un petit remontant Monsieur le Président ?

 

27 Février 2016 - Jeannine castel

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 28 février, 2016 |2 Commentaires »

La conquête de la conscience

images

Au milieu des nuages et des lumières floues
Je suis avec ce Dieu qui joue
Sérieux avec l’alliance promise
Une simple parabole au doigt mise
Servira de lien à notre union
Les orgues émerveillées jouent Cupidon.
Un choix du don.

Le Banquet n’a pas été invité
Sur l’ordre de la tri-unité.
J’attends du présent le temps de mon âme
Qui redonnera forme à mon corps de femme
Pour l’apparence existentielle, ici-bas, qu’il faut
Pour vivre de bas en haut
Ce duo.

Du secret de nos coeurs, présence éternelle,
De concert, d’un amour sans union charnelle,
Nous partagerons comme cette romance tourmentée
Paix et charité.
Ce Maitre des profondeurs va surement entreprendre
Ce qu’il me faudra comprendre …
Il prend ma main et ses méandres.

Serai-je à la hauteur d’un tel choix ?
Me souffle Moi.
Le Je – sous-Dieu – complice sourit
OUI !
Emue et attendrie, Mozart fait chanter
Ce nouveau monde enchanté.
Quelle éternité !

 

12 Octobre 1989
Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 26 février, 2016 |Pas de commentaires »

Les pattes frileuses

héron-10795571

Autre Venise, autres cieux …
Le Lac Ontario était radieux.
D’un vieux bruit de tonnerre arriva
Ces Mille îles qu’un esprit opposa.
Riches forêts de bouleaux, d’érables argentés,
Ilots de granite disposés sur ce fleuve hanté.
Témoignage de la victoire sur le vilain,
Trilliums rouges et blancs d’un calme serein.
D’une légende iroquoise d’un combat de titans,
Demeurent ces maisons aux invisibles habitants,
D’un dernier frisson l’eau s’en va racontant :
Ils sont à la recherche d’un héron blanc
Mais leur sont offerts des cormorans ! …

 

images

Lac Ontario – 12 Septembre 1997
Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 26 février, 2016 |Pas de commentaires »

Shade

images

Une immense mer minérale en Arizona
Des milliers de troncs pétrifiés, ici et là,
Sous un ciel lourd aigri d’orages.
Une lumière ocre, sans âge, d’un voyage
Qui remonte à deux cent millions d’années.
Ces arbres fossiles n’ont pas fané,
Ils se sont transformés au fil des millénaires
En quartz brillant, image lunaire,
Bijoux orangés incrustés dans les pierres
Volées pour des améthystes réputées.
Désolation, en ce Parc, de Roméo, dépité,
Qui n’a plus pour sa belle que ce joyau
Impossible à déplacer sur les flots.
Ce Parc National de Petrified Forest est jumelé
Au Painted Desert aux points de vue bariolés.
Mais la route après quelques ruines indiennes
Me renvoie ce souvenir dans mes lames de persiennes.
Je quitte cet ancien delta d’un fleuve englouti,
Les arbres géants sous les sédiments enfouis.
Une région ensevelie et ressuscitée
Dont j’ai pu admirer l’inimaginable beauté.

 

 

25 Février 2016 - Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 26 février, 2016 |Pas de commentaires »

Et glou, et glou

images

Entendez-vous monter la clameur
D’un peuple en colère, berné avec froideur
Par ces béni oui-oui aux colliers fleuris
Ces oiseleurs qui nous lardent d’interdits.

Entendez-vous le rugissement des étables
Bien installés, devant votre couvert, à table,
Pendant que se suicident nos paysans
Désespérés, dont la mort ira encore profitant
A quelques diseurs de bonnes aventures
Dans cet enfer qui perdure.

Entendez-vous les hurlements de la jeunesse
Qui se saoule la gueule sur vos histoires de fesses
Entendrez-vous quand il est encore temps
La vérité déguisée sous des boniments.

Seul le vent beugle les tourments
D’une France dont la rage va empirant.
Au jeu de l’oie, pauvres incrédules,
Nous subissons la canicule.
On nous dit tout, on nous dit rien,
Sortis d’un bagne sont ces escrocs citoyens.

Pour un Empire depuis des lustres
Nous serons les dindons illustres
De grands hommes qui ont fait l’histoire
Qui fait glou-glou dans ma baignoire.

 

 

24 février 2016 - Jeannine Castel

Publié dans:Etat |on 25 février, 2016 |Pas de commentaires »

Lady of Harley

images

Départ de Lady of Harley pour la Capitale.
Une page se tourne vers l’inconnu …
Nouvelle vie, nouvelle fringale,
Nouveaux amours de biens venus.
Lady quitte le Port de ses attaches,
Les jours ensoleillés de la grande bleue,
Les jours assombris par les vilaines taches,
Les chagrins des jours pluvieux.
Lady s’en va sous les ailes du temps
Radieuse, à quelques jours du printemps,
A quelques lieues de ses parents,
Tout près de son aimant amant.
Ainsi va la vie, cette chère vie,
Faite de rencontres, de joies, de cris,
Après Lionel, l’âme en paix, voilà Henri
Qui nous enlève, amie, fille, mère chérie.
Lady of Harley pétarade vers son destin,
S’éloigne un peu de nos chemins.
Un sourire, un petit signe de la main,
Lady va nous manquer c’est certain !
Mais voici déjà demain
Raconté sur son parchemin …

 

 

24 Février 2016
Jeannine Castel 

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 24 février, 2016 |2 Commentaires »

Nid solitaire

Unknown

Marais du Pantanal
Au rose fuchsia de piüva fleuris
Sous un ciel d’un bleu estival
Un touyouyou est perché sur son nid
Posé sur la cime de branches mortes
D’un arbre emblématique de bois cassant.
Un nid à ciel ouvert sous belle escorte
De jabirus à têtes noires, au plumage blanc.
D’un vol gracieux, puissant, loin de la colonie,
Le mâle surveille les futurs poussins blottis
Dans un tas de brindilles jaunies
Par la saison sèche de noces au nid.

 

 

22 Février 2016
Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 24 février, 2016 |Pas de commentaires »

Glog !

images

Merci à ceux qui viennent me lire
Du rêve à la satire.
Merci à vos encouragements
Dans la douceur et les tourments.
Merci à ceux qui me zappent
Encore elle ! A la trappe !
Merci à tous les anonymes
Du curieux à l’assidu à mes rimes.
Merci sans dire un mot
De parcourir mes quelques mots,
D’un clic sur j’aime, pour faire plaisir,
Sur un facebook à grande mire.
Merci de me mettre en indésirable
Si je gave votre étable.
Rien ne vous oblige, ainsi que moi même,
Par sympathie de dire J’aime !
Des amis, des amours, des emmerdes,
Merci ! Que je gagne ou que je perde !

 

images

21 Février 2016
Jeannine Castel.

 

 

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 23 février, 2016 |4 Commentaires »
12345

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus