Archive pour décembre, 2015

Je dis la paix

louis-aragon-jl-trintignant_4ld6p_1vohas

Je dis la paix pâle et soudaine
Comme un bonheur longtemps rêvé
Comme un bonheur qu’on croit à peine
Avoir trouvé.

Je dis la paix comme une femme
J’ouvrais la porte et tout à coup
Ses deux bras autour de mon âme
Et de mon cou.

Je dis la paix cette fenêtre
Qui battit l’air un beau matin
Et le monde ne semblait être
Qu’odeur de thym.

Je dis la paix pour la lumière
A tes pas dans cette saison
Comme une chose coutumière
A la maison.

Pour les oiseaux et les branchages
Verts et mous au-dessus des eaux
Et les alevins qui s’engagent
Dans les roseaux.

Je dis la paix pour les étoiles
Pour toutes les heures du jour
Aux tuiles des toits et pour toi
L’ombre et l’amour.

 

Louis Aragon

Publié dans:Littérature et Poésie |on 31 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

2016 après JC

Unknown

Une année qui s’achève,
Une année qui s’en vient …
2015 git sur la grève.
2016 de son écran détient
L’avenir d’une planète contaminée.
L’histoire du peuple français
Aura du mal à déminer
Les terrains vagues de décharges entassées.
Les attentats, en veille, vont resurgir,
Des victimes innocentes en souffrir.
Un Etat ambulant va nous offrir
Des cornets surprises pour nos loisirs !
Rien ne va plus, faites vos jeux,
Moi Je.
Quant au chômage et ses dérivés
Les bourses se verront clivées.
Débordements d’un réchauffé planétaire,
Ce n’est que le début de nos vraies misères.
2016 Bienvenue aux clameurs de la rue
2016 Enjeux, en joue …
Bon courage et big bisous.

 

31 Décembre 2015
Jeannine Castel

 

Publié dans:Non classé |on 31 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Tupperware

images

Tangos sur les anciens espoirs qui défilent
Le long de cette autoroute, immobile, imbécile,
Je cède le passage au péage de ma crédulité
J’éteins mes phares sur l’acidité.
Passo-doble de mon coeur, je congratule
A ton humour sur les scrupules.
Je suis assise dans la main de Dieu,
Le soleil chauffe mes essieux …
Conjugaisons, histoire de lier à nouveau
Avec Val nouveau.
L’abeille guide mes virées provençales,
Il serait temps, une fille de la cabale !
L’Arc Hôtel après le Bec de l’Aigle fusionne
Avec le Rhône.
Mon âme en forme de coeur épouse
Ta confiture d’arbouses.
Nouvelle circulation hétéroclite, c’est zoo magique !
Ne ratons pas cette occasion féérique.
Dieu en appelle à son royaume tout entier :
« Pour Amemon et sa miss, un sentier ! »
Massages sur nos douleurs, je double,
Ils voient double !
Castagnettes sur mes pépinières fleuries,
Bon de commande sur le bonheur promis.
A ton bras
Je pénètre dans nos pas.

 

20 Octobre 1991
Jeannine Castel

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 31 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Deux Kiwis !

images

Lundi, même heure,
Midi mineure.
L’un dit, « m’aime heure »
Midi majeure.
Lundi midi… mais meurent
Ces minutes qui pleurent,
Midi gajeure.
Lundi, même heure,
Midi.

 

 

1993
Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 30 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Emplâtre

A Saint Antoine,  fidèle protecteur

 

Unknown

Ah ! Elle est belle ma famille !
Infection de colibacilles,
Champagne qui pète à tout vent,
Mais Seigneur, et leurs calmants ?
Moi, malheureuse quille providentielle
De leur humeur je suis leur bielle
Puisque prévoyant la catastrophe,
A mon appel on m’apostrophe,
Ouverture sur le monde extérieur…
Repli rénovateur.
Il est temps d’allumer le transfo
Contre tous ces vilains chameaux.
Ma pomme touchée a bien mûri,
Fondante en ma bouche elle sourit.
La maison-Dieu près de St Antoine
Me dit : « Admire les étoiles …
Admire ma beauté …
Laisse aux autres leur méchanceté.
Ils ne sont que des médiocres de la vie,
Médiocres bulles de leurs envies.
Continue dans la fraternité
Ta voie sera charmée. »

De 1986 à 2015 j’ai blindé ma porte.
Le temps n’a rien changé …
Aux mises à mort de l’escorte
Sa vie d’ange m’a vidangée.

13 Juin 1986 – 29 Décembre 2015
Jeannine Castel

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 29 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Point noir

images

Il est parfois dans un silence
Plus de mots, plus d’importance
Que dans un verbiage écervelé
Qui communique des idées.
Un sous-entendu qu’il faut savoir comprendre,
Un flash difficile à entreprendre,
Une retenue parfois propice,
Un cheminement complice.
Par un silence installé
La suite est déjà donnée.
Difficultés de cet exercice maîtrisé
Calculé sans fondement mais guidé
Par un maître créateur d’élévation
Qui dirige sur moi ses érections.
Je veux m’en détourner
Tenace, vous imposez.

 

3 Juillet 1986
Jeannine Castel

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 29 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Urgent

images

Béton
Les cons en caleçon
La lune ronde
Senteurs du monde
Foyers éclairés
Ombres à deviner.

Une chaude journée
Péchés panés
Repas sacerdotal
Montée du génial.
Mon oeuvre décore
Ce qui m’appartient encore.

Solitudes accompagnées,
Qu’avons-nous gagné ?
Béton.

 

3 Juillet 1993
Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 27 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Lendemain de fête

lendemain_noel

Lendemain de fête
Dans le bus, mon squelette
Joue des castagnettes.

Je vais bosser chez pipicaca
Après deux jours d’extras
Pour quelques euros de rats.

A mes pieds, brève esquisse,
Les feuilles ont la jaunisse.
La pluie et ses sévices.

Les rues sont désertes.
Quelques Pères Noël retardataires
Finissent leurs tournées, alertes.

C’est le grand silence digestif.
Seuls quelques touristes craintifs
S’égarent vers nos massifs.

Lendemain de fête
Papiers froissés, poubelles replètes
M’évoquent Noël et ses paillettes.

 

26 Décembre 2015
Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 27 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Tinette

Numériser 1

Transat-baignoire en bleu câlin
Sébastien prenait son bain
Sous le regard admiratif féminin …
Harmonie autour d’un bain !
L’eau fameuse baignait bambino,
Délassement avant le grand dodo,
Amicaux et profonds désirs
D’un bain de plaisir.
Tout le nécessaire de toilette …
Faisait trempette.
Clapotis par mains et pieds
L’éponge, fatiguée, absorbait Si, Et….
L’envie, dans ces conditions, subitement me prit
De devenir bébé de ta vie !
Il est toujours trop tard ou trop tôt …
Ah ! le divin bain dans l’eau.
J’entends encore tes grands éclats de rire …
Sébastien et le surprenant délire.

 

6 Août 1986
Jeannine Castel.

Publié dans:Littérature et Poésie |on 27 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Encore

9718745-Le-po-te-a-trouv-son-inspiration-illustration-vectorielle-Banque-d'images

Encore un poème,le tour est joué,
Encore un poème, c’est moi qui l’ai fait,
C’est moi qui les offre, qui les construit,
C’est moi qui les tient du Saint Esprit.
Encore un poème, rien ne va plus,
Encore un poème, épinglé, cossu.
Encore un poème, mes objets chers,
Encore un poème qui prend l’air.
Encore un poème, nous irons en bateau,
Encore un poème, le quai est trop haut.
Encore un poème sans gommer
Encore un poème de déclics embaumés.
Encore un poème, d’où vient celui-là ?
Encore un poème que fais-je là ?
Encore un poème, d’amours, de pleurs,
C’est mon poème, mon champ d’honneur.
D’autres poèmes viendront en suivant,
Chaque poème a son répondant.
Pour moi nul poème ne sera
Assez bohème à ce poème là.
Toujours par poème, de vie en vie,
Tout un poème mes saints amis.
L’unique poème c’est encore soi,
Tout est poème pour qui voit.

 

19 Novembre 1985
Jeannine Castel

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 26 décembre, 2015 |Pas de commentaires »
1234

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus