Archive pour août, 2015

Somewhere

images

A ces héros aux médailles empilées, je loue
Ce vol d’espoir nouveau que j’ai pour vous.
En ce monde qui se veut plus que notoire,
Si médaille nous racontait son histoire …
Pour une victoire, une médaille résume
Le héros décoré parfois à titre posthume,
Les actes de bravoure d’un monde à sauver
De ces fanatiques démons dépravés.
Ces démons aux portes de nos vies qui convoitent
Les héros pour lesquels vous avez succombé.
Boîtes.

Malgré lui, malgré moi, je résisterai,
Au Royaume de Dieu il y a la paix.

30 Août 2015
Jeannine Castel
 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 31 août, 2015 |Pas de commentaires »

Ballade en forêt

images

La scabieuse aux graines brillantes attendait
Notre visite en compagnie du guide André.
Le brouillard, le froid, la pluie rallongèrent
La pensée réflexive de cet homme de pierre
Qui nous fit découvrir le raisin des ours,
Au rouge flamboyant, au lustre de velours.
Tapis de myrtilles dans le haut Mélézin, cet amoureux
De dame nature m’a donné d’un sourire radieux
Le surnom de Zazalait …
Embellie, ma poésie fleurit, le casse-noix moucheté,
Concierge de la forêt, l’a aussitôt chuchoté.
Le pin d’arole dont les cônes décortiqués jonchaient
Le sol de ces chemins humides et sinueux, côtoie
Le mélèze majestueux au tronc droit.
Le peucedanum verticillare, ombellifère impressionnant,
Au passage nous caresse de son feuillage pourpre, fleurissant.    
Le Mont Héléna, boudeur, est resté dans le flou.
Une marche désagréable par ce temps de filous.
L’automne prépare les couleurs de la flore
Mais encore …

30 Septembre 1991 - Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 30 août, 2015 |Pas de commentaires »

L’ orage a grondé

images

Après des jours de canicule, enfin
L’orage gronde à l’horizon
Des nuages lourds gonflés de crachin
Vont rafraichir cette belle saison.

Viendra t-il jusqu’à Toulon,
Rien n’est moins certain.
Il tonne sur les hauteurs du Coudon
Le vent contrarie son chemin. 

Seules les cigales imperturbables chantent,
Indifférentes aux feuillages flétris,
A la sècheresse qui menace les récoltes,
C’est leur été, elles le crient !

Les touristes profitent des bains de mer,
Chassent les mauvaises pensées d’hiver.
Les travailleurs acclimatent leur sudation,
La mesure ne connait pas de compromission.

Les méridionaux, ce qu’il en reste,
Ferment les volets sur cette fournaise.
Quand ils le peuvent, ils piquent une sieste
Prendre le frais, le soir, n’a plus de chaise.

Il n’a pas plu sur la ville aujourd’hui
Le temps devient de plus en plus lourd
Les trombes d’eau n’ont pas terni
Ce temps des vacances glamour.

Après des jours de canicule, demain
L’orage reviendra, c’est certain.

 

Eté 2015 – Jeannine Castel

 

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 29 août, 2015 |Pas de commentaires »

Bombes et colombes

images

De nos tombes, l’ombre
Est devenu lumière.
Sauvés des décombres
Nous mangeons la poussière
Dont l’âme n’a nul besoin,
Libérée, envolée d’une quête sans fin
Elle laisse les survivants sur leur faim.
Ainsi va la vie néanmoins.
Deux mondes nous séparent …
Depuis des lustres la Création
N’a pas largué ses amarres.
En dépit des croyances, des suppositions,
Demeure à l’ombre de nos vies
L’insondable et permanente question
 » Qu’est-ce que je fous ici ? « 
Des gens pressés ont pris l’option
De partir avant sans permission.
D’autres dans l’incompréhension
Ont bousculé toutes prémonitions.
Il n’en demeure pas moins,
A l’ombre de nos tombes,
Que nous restons témoins
D’un Univers muet comme une tombe. 

 

28 Août 2015

Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 29 août, 2015 |Pas de commentaires »

La Tamise

images

Ta mise, Tamise sous la pluie
A triste mine et lourds soucis.
Tu te camoufles depuis mon arrivée
Dans ce timide brouillard, navré
De cet accueil peu fair-play.
Les pavés de la rue sont nappés
D’une reluisante humidité joviale.
Nous allons visiter une cathédrale,
Saint Paul, bon père, nous attend
En compagnie de grands conquérants.
Tamise, ton eau est grise, reflet mondial,
Un souffle londonien au visage glacial.
La volaille caquette, rituel flonflon,
Allons, allons donc à London … 
De la Sécu et de sa garnison …
Tamise , d’un pont avançons …

 

 

20 Octobre 1989

Jeannine Castel

 

Publié dans:voyage |on 28 août, 2015 |Pas de commentaires »

Square Albert 1er

vieille

Elle ricane la vieille aux talons pointus,
Se rit des gestes de compagnons charnus,
Acquiesçant du pied ce qu’il faut enrayer.
Prise de consciences sur des places monnayées
Témoignages du siècle, histoires contemporaines,
Elle conteste le charme de la petite reine.
Cuisses écartées, les bras ballants, ils espèrent…
Qu’espèrent-ils, la vieille, ces conquérants ?
Parterre de giroflées, ils admirent en vrac
Cette toile explosive sortie de Padirac.
Square Albert 1er, une vieille sur un banc
Commente les charmes du Printemps.
 
 

22 Novembre 1995 - Jeannine Castel

 

 

 

 

 

Publié dans:Littérature et Poésie |on 27 août, 2015 |Pas de commentaires »

Oeillades

images

L’oeil, pupille émerveillée de multiples regards,
De tant de beautés malgré les blizzards,
De Caïn à Shiva, en son orbite, il voyage
Irisé des reflets des couleurs de l’âge.

De niveaux intérieurs il reçoit éloges,
Sur les pages du savoir, il promène et loge,
Se brûle au soleil, fournaise oculaire,
S’attarde en ces chemins de poussières.

Il caresse la grâce, lumière des sens,
Le sommeil ravit de son encens
Ses avides passions qu’il frôle.

Imparfait, il ballade ses illusions
Oeillères familières où valsent les cotillons
A la cornée d’un rendez-vous qu’il auréole.

Sans parler de tes prunelles et mirettes,
Où je me suis perdue et retrouvée.

 

 

26 Août 2015
Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 27 août, 2015 |Pas de commentaires »

Bourdon

images

Il y a des coups de cafard
Qui vont et qui viennent
Les jours de grand brouillard,
De pluie sur les persiennes.
Ce spleen tombe sans prévenir,
Coule avec les larmes.
Il assombrit tous les désirs,
Brutalement nous désarme.
Avec le blues il danse,
Swingue à mourir d’idées noires.
Le moral subit leurs cadences,
Ce cafardeux a un faible pour les histoires.
Le vide bat son recors,
Ainsi la vie s’active.
Il y a des moments sans ressort,
Le temps de rejoindre une rive.
Cet imposteur, ennuyeux, farfelu,
Défrise notre enthousiasme.
Ce tartufe s’invite à notre insu,
La vie assèche ses miasmes. 
 

31 Août 1999 - Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 26 août, 2015 |Pas de commentaires »

La vie à crédit

images

Avant de rendre mon âme à Dieu,
J’aurais aimé vous dire
Tout ce bonheur promis par les cieux.
Mais que puis-je écrire ?

Ce bonheur fugitif que nos vies chantaient
Fleurit sur nos tombes.
Ce néant qui nous habitait
Prend fin ici-bas, terrestres catacombes.

Des êtres rencontrés aux carrefours,
Etres chers, infidèles, cicatrices humaines,
Meurtrissures, quelque soit les amours
Le chapelet peut égrener moult dizaines.

Un défilé sur une route inconnue
Manifestait ses espoirs du lendemain …
En route certains ont disparu,
Emportés par les frénésies du destin.

D’étape en étape ainsi va
La gloire éternelle du prestige.
Le sursis nous mène au trépas,
Derniers décors dressés sur nos vestiges.

Quand j’aurai rendu mon âme à Dieu,
J’hériterai des biens de la terre
Sans avoir connu tout le globe mystérieux
Et ses malbrough s’en va-t-en guerre.

 

Novembre 2005

Jeannine Castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 25 août, 2015 |Pas de commentaires »

Le désir et l’accompli

images

Il tonne
L’été nous abandonne.
Les heures ont grignoté le jour,
Si nous parlions d’amour ?
Un mur du son est franchi,
Tout ce temps … jusqu’ici ! …
Le silence me répond
Il est mon esprit fécond.
Tant de mots usurpés
Ont emmuré mon toupet.
Au jeu de la marche et du destin
Il y a cet ami en chemin …
Faut-il troubler ce silence cavalier,
Qui redonne vie à mon plumier,
Intrigué de cette nouvelle conquête
Qui tient tête ?
Il ne tonne plus, la pluie refait le plein
Elle reviendra, peut-être demain.
La nuit arpente les pensées refoulées
Aimons nous, riches de ces jours écoulés.

 

 

23 Août 2015

Jeannine castel

Publié dans:Littérature et Poésie |on 24 août, 2015 |Pas de commentaires »
12345

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus