Recto-verso

25188636_1612501438810327_494247863761174110_o

Un masque recto-verso
Pour ce ténébreux hippopo.
Quatre mamelles en devanture,
Deux fesses d’une vision obscure.
Une bien étrange sculpture
Exposée sur ce museau sans éraflures.
Une chute de reins céleste
D’une cambrure incitant au geste.
Une œuvre d’art contemporain
Brille sur ce masque de carton peint
Affublé d’un regard en coin.
Des bourses aux bajoues d’extra-terrestre
Sur ce moulage d’une allure équestre.
Notre hippopo pause d’un air peu réjoui
Pour n’avoir, de cette mascarade, joui
De toute cette sensualité débordante …
D’où cette mine peu avenante …

 

14 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Marie Hélène Lalouette sur Facebook

Publié dans : animaux, Photographe Marie Hélène Lalouette | le 15 décembre, 2017 |Pas de Commentaires »

L’homme noir

12232699_1563601467273854_6954702904394434094_o

L’homme noir qui tambourinait à ma porte
Parfois un chiffonnier lui faisait escorte.
Il est toujours là, caché dans le noir
Où s’engouffre la peur quand vient le soir.

Son ombre collée à la mienne me poursuit.
J’ai beau presser le pas, cherchant un appui.
Quant au ramoneur tout noir de suif …
Tirons les rideaux, minuit va sonner … puis …

L’homme noir caché sous le lit,
Dans un cauchemar à hurler de peur,
Hantait de jour et de nuit la panoplie
Que ma mère dépliait à mes frayeurs.

Il est toujours là caché dans l’ombre.
La nuit, sa complice, d’un long manteau
Camoufle en ses recoins, ses cachettes sombres,
Cet homme noir à la canne et au chapeau.

Il va sur les pavés humides des rues
Chercher les enfants qui ne sont pas sages.
C’est un inquiétant et redouté intrus
Qui calmait les caprices et crises de rage.

 

6 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Gil Strec sur Facebook

 

 

 

Publié dans : Littérature et Poésie, Photographe Gil STREC | le 15 décembre, 2017 |Pas de Commentaires »

Boubou la gadoue

25182041_10208130467778722_7451903711014908019_o

Boubou la gadoue
Aime la boue
C’est fou !

Boubou ce gros pataud
Ne craint pas l’eau
Hippopotèmlo !

Boubou barbotte …
Sous la douche
Ne grelotte, ne grelotte.

Boubou la gadoue
Tout mouillé, ruisselle
Tout doux, tout doux.

Boubou la gadoue
Patauge, se régale,
Boubou la fringale.

Boubou la gadoue
Avoue, avoue,
J’aime la boue !

 

11 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Denis Renault sur Facebook

 

Publié dans : animaux, Photographe Denis Renault | le 14 décembre, 2017 |Pas de Commentaires »

Départ

IMG_E2486

Je quitte Paris sous la pluie
Avec ces quelques chansons de Johnny :
De ce requiem pour un fou,
De ce quelque chose de Tennessee,
Le pénitencier, derrière l’amour,
Joue pas de rock’n’ roll pour moi.
Mon plus beau Noël Gabrielle
Quand revient la nuit, noir c’est noir.
Seul mirador la musique que j’aime.
Oh ma jolie Sarah, mon amour perdu
Je t’ai aimée.
De l’amour vivre pour le meilleur.
Marie ma voix de révolté, je te promets,
Un jour viendra allumer le feu.
Hey Joe, je t’attends !

 

11 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo de Jeannine Castel

Publié dans : Musique | le 12 décembre, 2017 |Pas de Commentaires »

Maman, maux mots

15259551_1640171302950203_1579105846328500239_o

Il fait nuit tout à coup.
Des questions tètent encore
Suspendues après ce rendez-vous
D’un impossible savoir en tête.

Ces manques de l’enfance,
Désormais perdus à jamais,
Comblés parfois d’une résilience,
De maux en mots se sont transformés.

Le cerveau et ses labyrinthes …
J’ai beau chercher ses fondements.
Un jour à Paris, un jour à Corinthe,
Mais que faisiez-vous maman ?

Mes souvenirs sont des mirages
Sur des lignes d’horizons infinis.
Je n’étais pas cette enfant sage.
J’ai appris dans votre mépris.

La rue a comblé mes manques.
La vie s’est chargée de mon éducation.
Après cette idyllique calanque,
Qu’ai-je fait pour mériter sa dévotion ?

Il fait nuit et c’est l’écriture
Encore une fois qui surgit soudain.
Quelle porte, quelle fenêtre obscure
S’ouvrira pour me conduire à demain ?

5 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo de Gil Strec sur Facebook

Publié dans : Littérature et Poésie, Photographe Gil STREC | le 12 décembre, 2017 |Pas de Commentaires »

Le penseur de Yaron

IMG_2444

Changer le monde
Le peut-on ?
Que ferions nous
De tous ces fous ?

Refaire le monde
Serait-il mieux ?
Avec tous ces dieux
À qui mieux mieux.

Vivre en ce monde
Une sinécure !
Un monde immonde
Je vous assure !

Quitter ce monde
Chose sure.
Chaque seconde
Est aventure.

Changer le monde
Il serait bon …
Mais le monde
Sans ses démons
Serait vite à l’abandon …

 

6 Juillet 2017 – Jeannine Castel
Photo : Yaron Schmid sur Facebook

 

 

Publié dans : animaux, Photographe Yaron SCHMID | le 10 décembre, 2017 |2 Commentaires »

De bonne heure

20451693_1502573009806268_8857562789942129448_o

Quelle muse viendra de bonne heure
Dissiper tous ces lumineux leurres
Qui paressent sur les eaux ensommeillées
Alors que la nuit vient d’appareiller ?
Va-t-elle émerger ou tomber du ciel ?
Il n’y a pourtant pas d’arc-en-ciel …
Juste un petit oiseau niché dans les feuillages,
Bercé par la douceur de ce beau paysage.
Les rives assombries de reflets s’animent,
L’oiseau s’est envolé, reparti vers les cimes.
Un arbre de ses racines barre une embarcation,
Trouble et agite l’eau de vives émotions.
Me voici dans la baie D’halong projetée
Ou dans une guinguette buvant du thé.
Qu’importe le lieu, qu’importe l’heure,
Une aube nouvelle de promesses m’effleure.
Et voici qu’Angèle d’une délicieuse sucrerie
Vient partager cet instant de rêveries …
Est-ce ma muse en ce début de semaine,
Ou bien une fée qui connaissait ce poème ?
Qu’importe si elle a dépassé l’heure …
J’ai étalé tout cet or sur mes tartines au beurre !
Quelle muse est venue de bonne heure
Dissiper la noirceur qui plane sur ma demeure ?
Déjà le gui nouveau accroché aux branches
Me parle de l’an prochain fleuri de pervenches.
De bonne heure la muse d’une image est venue,
De sa poésie, me souhaiter la bienvenue.

 

27 Novembre 2017 – Jeannine Castel
Photo : Vivien Desveaux sur Facebook

Neige sur le Sud-Est

24254724_755361341331001_5453076820225053995_o

Des flocons dissipés ce matin
Sont tombés joyeux, avec entrain,
Recouvrant les régions du Sud-Est.
Toulon s’est contenté d’un zest.

Ce début de Décembre frileux
A surpris quelques enfants heureux.
Boules de neige et bonhommes blancs
Les ont réjoui en ce samedi de l’Avent.

Les monts toulonnais, surpris, peu habitués,
Ont été envahi de toulonnaises suées
Venues en skis, en luge, descendre
Les pistes enneigées vite en cendres.

Il reste ce tableau photographié en pointillé,
D’une neige au souvenir douillet
Réchauffé auprès d’une bonne flambée.
Seules les maisons restent encore bouche bée.

Gourmands flocons, d’îles à la neige
Vous avez froidement de florilèges
En sucre glace adouci en poésie
Cette froideur que vous aimez avec frénésie.

Des flocons dissipés avec entrain
Sont repartis par monts et chemins
Sur les pèlerines de diablotins.

2 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo de Jean Claude Hodet sur Facebook

Publié dans : Littérature et Poésie, Photographe JCH | le 5 décembre, 2017 |2 Commentaires »

JNG FOR EVER

24231807_10213205726474906_960136163555242098_n

CHEETAH FOR EVER, Ever.
Sauvez nos prairies des déserts !
Avec quelques gouttes d’eau
Vos abondants petits ruisseaux
Feront, grâce au navigateur LILO,
Une aide précieuse pour tous les troupeaux.
Ce jour, c’est notre journée internationale !
Qu’elle soit une heureuse finale !
La fin des outrages de nos vies menacées,
Protégez-nous des invasions abusives du passé.
Respectez notre vie à distance,
Usez de vos jumelles pour notre surveillance.
Ainsi avec un peu de chance
Vous pourrez admirer les descendances
De guépards, sur les pistes, en abondance.
Ce Mara tacheté de nos présences,
De buissons et bosquets, d’une Mara River,
N’a pas envie de durs hivers.
Unis dans un même langage, soutenez
Notre patrimoine avant qu’il ne vous file sous le nez !
Faisons la course vers la Victoire
Que ce jour soit un grand jour dans notre histoire !

 

4 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo de Marilou Dhumez sur Facebook

 

Les baies rouges

24131481_154632141959002_3183808729708299694_n

Ce matin quelques flocons,
Légers, dansants, virevoltants, blancs papillons,
Sont tombés sur la Ville de Toulon …
Mais ils ont préféré nos monts.

Un ciel noir rempli de frissons
A refroidi la terre de ses glaçons.
La nature de givre finement enrobée
Fête l’Avent avec de rouges baies.

La pluie est venue en renfort, fidèle,
Troubler l’espace de fins vermicelles.
Il vente pour contrarier les parapluies,
Un oiseau abrité, agite le buisson de buis.

Décembre débute sous la couette,
Le vent s’invite et siffle à tue-tête.
Brouillard et blizzard, bonnets en tête,
Collent sur leur passage leurs étiquettes.

Ce matin quelques flocons
Ont déjà quitté Toulon.
Peu accueillante est ma terrasse
Malgré l’hiver qui m’embrasse.

 

2 Décembre 2017 – Jeannine Castel
Photo Marie Luce Selig

12345...121

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus