Le coq

IMG_0994

Un coq pétant le feu
Tout fier, tout radieux,
Se vantait à qui mieux mieux
De son poulailler merveilleux.
Gonflé à bloc, idole des stades,
D’autre cocorico, point sur l’estrade,
Ne pouvait, même en camarade,
Venir en ce lieu battre la chamade.
Un jour, l’horrible fantaisie le prit
D’exiger de ses poules en batterie,
De pondre un oeuf carré ! Ouais ! …
Ambitieux d’une plus grande renommée,
Tel un croupier attentif aux numéros,
Il attendait déjà, comme un héros,
De voir tomber sur le carreau
Une quadrilatère coquille au front nouveau.
Les poules déprimées, pondaient, pondaient …
Espérant toujours qu’un joli dé
Ferait la gloire de ce maître chanteur
Qu’elles souhaitaient voir, les jours d’horreurs,
Embroché pour un vin d’honneur.
Parti un jour remplacé son monocle,
Elles enfermèrent le vigile dans sa caracoque,
Partirent manifester auprès de Dame Anne-Marie
Responsable de tout ce cococharivari.
A l’écoute, pour les calmer, elle leur offrit
Cocardes, label rouge … moindre prix
Pour ces cocottes abusées par un tortionnaire
Farfelu, matcho, un coq révolutionnaire !
Puis s’en retournèrent au bercail, rassurées
Par cette belle amie qui les avait décoré
Avec promesse de trouver un compromis
Pour un oeuf carré qu’elle avait omis.
En attendant, la procession par wagonnets
Passe et repasse sous l’oeil d’un coq galonné
D’un label en attendant le gros lot …
Pensez, un oeuf carré sous son chapiteau !
Cocorico ! Quel loto ! Cocorico ! Coco..

 

15 Janvier 2017 – Jeannine Castel
toile de l’artiste peintre Torrisi Anne-Marie : Le Coq
site officiel : annemarietorrisi.com

Publié dans : Littérature et Poésie | le 17 janvier, 2017 |1 Commentaire »

Ecoute !

15965936_1655709458063054_1427140744830334697_n

Ecoute ce que ton coeur te dit
Dans le silence de la nuit.
Je n’entends plus vos voix,
Chers disparus que j’aimais parfois.
Vous êtes là, muets comme des carpes,
Plus le moindre son de harpe.
Du poêle à mazout à la chaufferette
Vous restez de glace aux allumettes.
Vos sons se sont éteints pour des stations
Qui ont détrôné la verve de vos éditions.

Ecoute les grésillements de ces anciens temps …
J’ai tourné le bouton au soir couchant,
Balladé l’aiguille au lever du soleil,
Sur mes insomnies, mes moments d’éveil,
Vous mes compagnons, illustres paroliers,
Devenus aujourd’hui beaucoup plus familiers.
D’un plus simple appareil il me suffisait
D’écouter, d’imaginer, non grisée.
Je revois mon père dans son lit vous écoutant,
Chanson dédicacée à un prétendant …

Ecoute ce que te chante le souffle du vent !
Mais mon coeur comme ces appareils d’antan
A l’âge de ne plus rêver sans se cloîtrant.
C’est fou dans sa tête d’avoir encore vingt ans !
BOSE refuse de croire aux signes des années …
Mourir comme une jeune d’une remontée damée.
Yesterday enchaîne, vieille et douce rengaine.
La vie au passé n’est pas de bonne aubaine.
Chercher une nouvelle vie, êtes-vous venus ?
Ecoute ! … entends-tu ?…
Les chants d’amours
De ces beaux jours …

 
Janvier 2017 – Jeannine Castel
crédit photos : GS-photo sur Facebook

Publié dans : Littérature et Poésie | le 16 janvier, 2017 |Pas de Commentaires »

Le séducteur

16002749_614407855425960_2425733050863328066_n

Les yeux en amande
Sans pensée pour Fernande,
Hobby le séducteur,
Un cigare en éclaireur,
Tire entre deux patins
Un rituel baratin.
C’est pour mademoiselle Lolo,
D’un hiver toujours chaud,
Qui trouve que sa tête
A une drôle d’épinette.
Entre deux bouffées,
Elle se voit étouffer
Sous les brûlants bécots
D’un impressionnant chalumeau.
Une bouche ne suffirait
A ces assauts désirés.
Elle joue de son épaule
Pour garder le contrôle
De ses deux microsillons
Avant le sublime abandon…
Sous ses boucles bien rangées,
Elle attend, pour vidanger,
Que le mégot soit jeté
Pour dans ses bras se peloter,
Se perdre dans les enchantements
Pour sa collection d’amants.
Cette idole, de ce charmeur,
Connaît son talent de séducteur,
Collectionneur de belles étoiles.
Vous charmera-t-il de cette toile ?
Lolo n’est pas jalouse du tout !
Elle connait son charme fou.
Quel duo ! … ils n’attendent que vous !

13 Janvier 2017 – Jeannine Castel
toile de l’artiste peintre Anne-Marie Torrisi : Le séducteur
site officiel : annemarietorrisi.com

Publié dans : Littérature et Poésie | le 15 janvier, 2017 |1 Commentaire »

L’entrée des artistes

IMG_0884

Sombre entrée des artistes
Le fantôme de l’Opéra
Veille sur ces idoles en piste
Sous l’objectif de Naska.

Sunlights précaires du succès
Du champignon à la tortue,
Du trou noir jusqu’à l’excès,
La renommée meurt ou s’accentue.

Chercher dans la nuit l’étoile
Sur tant d’acteurs existants
Dans une embarcation sans voile
Feu et sang des résistants.

Hublot d’un souffleur invisible
Cette entrée des artistes d’Olivier
D’un obélisque accueille cet illisible
Destin d’un talent photographié.

Entrée des artistes
D’un lever de rideau
Tous en piste …
Souriez pour la photo ! 

 

25 Novembre 2016 – Jeannine Castel
crédit photos : NASKA Olivier photographies sur Facebook

Publié dans : Littérature et Poésie | le 14 janvier, 2017 |Pas de Commentaires »

Toussotement (suite)

15540770_1238614409538927_3166460683096630213_o

Je toussote …
J’ai la glotte
En compote.
Pas de sifflote !
Ah cette canaille 
De faim qui tenaille
Mes entrailles
Quand ça caille.
Ah ! les cailles !
Elles au moins reposent
Sur un canapé … elles osent !
Quelle vie en rose …
Cette sinistrose
M’indispose …
La ménopause ? …
Mais quelle chose
Ai-je dit
Pour entendre ceci ?!!…
Je toussote !
Prenez note ! …
Et de votre parlotte
Soignez-moi la glotte !
Une culotte,
Une redingote,
Non, mais Charlotte
Quelle marotte
D’habiller les oiseaux
Pour avoir chaud ! …
Jamais content ! … 
Pour un toussotement …
Alerter tout le waterbo …
Oui, mais j’ai bobo …

 

12 Janvier 2017 – Jeannine Castel
crédit photos : KLIBI Sabri photographies sur Facebook

 

 

Publié dans : Littérature et Poésie | le 13 janvier, 2017 |Pas de Commentaires »

Toussotement

15540770_1238614409538927_3166460683096630213_o

Je toussote
Je grelotte
Me pelote
Sous la grotte.

J’ai pris froid
Du bout des doigts
Il fait si froid
En ces endroits.

Je toussote
Je sanglote
Je poupiote
Quelle chochotte !

Dis Charlotte
Un peu de lotte
Pour ta pote
Sans quenottes.

Je tricote
Dis Charlotte
Pour ma pote
Qui toussote.

Une bouillotte
Merci Charlotte
Ah quelle crotte
La tremblote !

10 Janvier 2017 – Jeannine Castel
crédit photos : KLIBI Sabri photographies sur Facebook

Publié dans : Littérature et Poésie | le 12 janvier, 2017 |1 Commentaire »

Délicatesse

12932691_1551616115139056_4753829334664867761_n

Une petite douceur,
Mon joli coeur ?
Exquise saveur
Délicieuse fleur.

Une petite friandise ?
Pour oublier la bise
De la froide banquise
Des journées grises.

Une petite passion ?
Aux douces émotions
D’un ciel en perdition
Dans un enfer de compassion.

Pour une petite douceur
D’une belle dame de coeur,
Quel beau Seigneur
Ne plongerait de ces hauteurs ?

Une petite friandise
Sur tes lèvres exquises.
Oublions la banquise
Pour une Terre Promise.

11 Janvier 2017 – Jeannine Castel
crédit photos : GS – photo sur Facebook
modèle sur la photo : Umbertha Richeux 

 

Publié dans : Littérature et Poésie | le 12 janvier, 2017 |1 Commentaire »

Panique dans les marais

15937278_1268769289856772_8781167495423294833_o

Le partage c’est un bout de bonheur,
Partage d’un bonheur pour un autre coeur
Un peu de chaleur parmi la rigueur
D’un monde qui garde jalousement ses valeurs.

Un bout de bonheur en partage
De ces gallinules sur de beaux rivages
Qui jouent à plumes-nage
Et font la joie de nos partages.

Partager ses rêves, ses déboires,
Bonheur de ne plus croire
À de faux sentiments illusoires
D’un bout à la fin d’une histoire.

Le partage c’est un bout de bonheur
Même attristé de chicanes, de pleurs,
Réconfortés par le précieux bonheur
De partager avec un autre coeur.

Partager dans un silence complice
La présence de l’autre, visage
Qui sait des mots leurs vices
Et répond sur d’énigmatiques images.

Panique sur les eaux
D’une gallinule voulant se séparer
De ces collantes et bruyantes poules d’eau
Qui veulent s’accaparer …
Un bonheur à partager.

 
10 Janvier 2017 – Jeannine Castel
crédit photos : KLIBI Sabri photographies sur Facebook

 

Publié dans : Littérature et Poésie | le 12 janvier, 2017 |Pas de Commentaires »

Le pirate

15826356_611982115668534_4944601473894960191_n

C’est un pirate
Rouge écarlate
Qui joue au diabolo
Avec son perroquet Pablo.

Un pirate à la jambe de bois
Qui lui sert de casse-noix
Une moustache à l’anglaise
Couleur vert punaise.

Gourmand, il aime le réglisse.
À l’aide de son crochet il le dévisse.
Il a souvent le hoquet
Qui lui a ses épaules débloquées.

Son crochet est une fine épée,
Son sabre ne manque pas de toupet !
Son coffre a pété les boutons
Ivres de ses nombreux litrons
Qui ont arrosé ses victoires
En chantant des chansons à boire.

Il a tant d’ors et de bijoux …
Pour cette toile voyez-vous
De sa richesse s’est démuni
Pour un portrait par Anne-Marie.

Rouge d’amour et d’émotions
Il jongle avec l’admiration
De Pablo, son fidèle compagnon
Qui boude … plus de pognon ! …

Que lui importe …
Il baigne dans ces eaux fortes.
Lui ferons-nous escorte ?
C’est un pirate
À la bourse plate
Un oiseleur
Aux accroche-coeurs.

 

 

9 janvier 2017 – Jeannine Castel
toile de l’artiste peintre Torrisi Anne-Marie : Le pirate
site officiel : annemarietorrisi.com

Publié dans : Littérature et Poésie | le 11 janvier, 2017 |Pas de Commentaires »

L’aventurière

15966070_1655056401461693_1190378232436892373_n

Dans une grisaille filandreuse
De vapeurs, d’odeurs nauséeuses,
Vêtue sombrement comme l’aventure,
Elle traverse à découvert, sans clôture,
Un champ vierge de toute sépulture
Qui n’attend que culture à ses engelures.
Poussée par son esprit d’aventure,
Sans attache, d’un horizon toujours fuyant,
Toujours en tête un nouveau dépliant,
Prête aux acrobaties de tous les périples
Pour le goût du risque, le danger, elle lippe.
Sans scrupule, sortie de l’ornière,
Elle affronte les griffes de sorcières,
Intrigue avec les venins des vipères,
Spécule sur la fortune d’autrui,
Abuse la confiance des béni-oui-oui
Car pour voyager sans monture,
Même avec un esprit d’aventure,
Le poids qu’elle trimballe de son armure
Sans tout cela ne serait plus aventure.
Le soleil averti de son passage,
S’est réfugié derrière les nuages
L’aventure, il en connaît un rayon
Depuis l’origine de la Création.

 

9 Janvier 2017 – Jeannine Castel
crédit photos : Gil Strec photographies sur Facebook

 

Publié dans : Littérature et Poésie | le 10 janvier, 2017 |Pas de Commentaires »
12345...90

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus